Obama : le rôle des juifs dans les droits civiques est une inspiration pour la guérison
Rechercher

Obama : le rôle des juifs dans les droits civiques est une inspiration pour la guérison

Le président américain a parlé à plus de 600 chefs spirituels à l’approche de Rosh Hashana

Le président Barack Obama pendant une cérémonie de commémoration de la Shoah à l'ambassade d'Israël à Washington, le 27 janvier 2016. (Crédit :: capture d'écran YouTube)
Le président Barack Obama pendant une cérémonie de commémoration de la Shoah à l'ambassade d'Israël à Washington, le 27 janvier 2016. (Crédit :: capture d'écran YouTube)

Le président Barack Obama a contacté par téléphone des rabbins et les a appelés à partager leur histoire sur leurs efforts pour les droits civiques comme moyens d’inspirer le changement dans un contexte de tensions raciales difficile.

Obama a échangé avec plus de 600 rabbins de tous bords, réformés, conservateurs, orthodoxes et reconstructionnistes.

Obama a été introduit par Rabbi Leonard Matanky, président honoraire du Conseil rabbinique des États-Unis, un groupe de coordination orthodoxe.

« Rosh Hashana est un temps propice à l’introspection, et je me sens aussi concerné. » C’est ce qu’Obama a déclaré dans ses observations préliminaires.

« Quand je contemple les huit dernières années, je suis à la fois fier de ce que l’on a accompli, et soucieux de tout ce qu’il reste à réaliser. »

Il a également mentionné dans son introduction l’enveloppe de 38 milliards de dollars d’aide militaire octroyée à Israël, qui a été récemment annoncée.

Il a parlé du succès de l’accord entre l’Iran et la communauté internationale, levant les sanctions en échange d’une garantie que l’Iran ne se procurerait pas d’arme nucléaire, qui a eu lieu l’an dernier. Il a également évoqué les efforts de son administration dans la lutte contre l’antisémitisme et l’allocation de ressources destinée à venir en aide aux survivants de l’Holocauste.

Le rabbin Jonah Pesner, qui dirige le Centre d’Action Religieux du mouvement réformé, a demandé à Obama quelles mesures concrètes recommande-t-il pour panser les blessures causées par des siècles de racisme.

Obama a recommandé, entre autres choses, l’inscription sur les listes électorales, travailler main dans la main avec les instances religieuses pour être présent pour les minorités raciales, et mieux entrainer les forces de police.

Le président a également confié que transmettre l’histoire du combat des Noirs était un élément central, ajoutant également que la communauté juive avait un rôle unique. Selon lui, partager l’histoire de l’implication des juifs dans le mouvement des droits civiques, c’est un moyen d’inspirer au changement.

Obama a évoqué ouverture du Musée de l’Histoire de la Culture Africaine Américaine au National Mall le week-end dernier.

« C’est incroyablement puissant de raconter une histoire qui est une tragédie, mais également un triomphe au final, et le rôle de la communauté juive a été tellement central, et elle continue à jouer un rôle central lorsqu’il s’agit des droits civiques. »

Madame le rabbin Julie Schonfeld, qui dirige l’Assemblée rabbinique du mouvement conservateur a demandé à Obama comme décrirait-il ses accomplissements dans la relation avec Israël. Obama a énuméré les efforts investis pour renforcer la sécurité israélienne, notamment l’accord d’assistance militaire de 10 ans récemment conclu.

Il a également évoqué l’accord sur le nucléaire iranien, bien qu’il ait admis qu’Israël se soit opposé à cet accord. Il dit regretter de n’avoir assez progressé dans le processus de paix entre Israéliens et Palestiniens.

Rabbi Elyse Wechterman, de l’Association Rabbinique Reconstructionniste a demandé à Obama ce qu’il envisageait pour mettre un terme à la crise des réfugiés. Pour lui, la priorité est d’éradiquer la violence en Syrie, mais a également mentionné le projet d’accueillir 110 000 réfugiés l’an prochain.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...