Olmert cherche à éviter une peine de prison dans l’affaire Talansky
Rechercher

Olmert cherche à éviter une peine de prison dans l’affaire Talansky

Il fait appel d’une peine de huit mois de prison pour avoir reçu des centaines de milliers de dollars en liquide de l’homme d’affaires Moshé Talansky

Ehud Olmert, ancien Premier ministre, devant la cour suprême, à Jérusalem, le 19 janvier 2016. (Crédit : Amit Shabi/Pool)
Ehud Olmert, ancien Premier ministre, devant la cour suprême, à Jérusalem, le 19 janvier 2016. (Crédit : Amit Shabi/Pool)

L’ancien Premier ministre Ehud Olmert a fait un appel final devant la cour suprême dans le cadre de son appel de l’affaire Talansky. Il fait appel d’une peine de huit mois de prison pour avoir reçu des centaines de milliers de dollars en liquide de l’homme d’affaires new-yorkais Moshé Talansky.

« J’ai servi le pays pendant des décennies sous prendre un centime pour moi », a déclaré Olmert à la cour selon Ynet.

« J’ai donné chaque journée et chaque nuit à l’Etat d’Israël. »

Olmert a été condamné en mai 2014 à six ans de prison dans deux affaires différentes de corruption au début des années 2000, en lien avec la construction de Holyland, un énorme complexe résidentiel à Jérusalem.

En décembre, la Cour suprême avait réduit sa peine à 18 mois de prison au lieu de 6 ans et l’avait acquitté pour une des accusations.

La radio publique a déclaré qu’Olmert a conclu un accord lundi avec le procureur pour éviter une autre peine de prison supplémentaire.

L’avocat d’Olmert aurait atteint un accord au nom de l’homme de 70 ans avec le procureur général qui a accusé Olmert d’obstruction à la justice. Le procureur a accepté qu’Olmert purge sa peine de prison pour obstruction à la justice en même temps que sa peine de 18 mois pour corruption.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...