Omar Barghouti, fondateur du BDS, arrêté pour évasion fiscale
Rechercher

Omar Barghouti, fondateur du BDS, arrêté pour évasion fiscale

L’activiste est soupçonné d’avoir caché 700 000 dollars à Ramallah pour échapper aux autorités israéliennes

Jacob Magid est le correspondant implantations du Times of Israël

Omar Barghouti, cofondateur du mouvement de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) contre Israël, à Ramallah en février 2016. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Omar Barghouti, cofondateur du mouvement de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) contre Israël, à Ramallah en février 2016. (Crédit : capture d'écran YouTube)

Le cofondateur du mouvement anti-Israël Boycott, Désinvestissement et Sanctions a été arrêté par les autorités fiscales lundi, pour non-déclaration de revenus, à hauteur de plusieurs centaines de milliers de dollars.

Omar Barghouti, qui réside dans la ville d’Akko, au nord d’Israël, a été interrogé et libéré sous caution plus tard dans la journée, sous réserve de certaines conditions, et il a dû, entre autres choses, remettre son passeport aux autorités, selon le quotidien économique Globes.

Bargouti est soupçonné de n’avoir pas déclaré près de 700 000 dollars de revenus au cours des dix dernières années, qu’il a passées au poste de directeur de National Computing Resources à Ramallah. Cette société est spécialisée dans la vente et la gestion de guichets automatiques et des équipements au sein de l’Autorité palestinienne.

Barghouti aurait caché ces revenus en les plaçant sur un compte à Ramallah.

Il a également déposé sur un compte américain des honoraires perçus lors des conférences qu’il a donné dans le monde entier, ce qui lui permet de dissimuler ces revenus des autorités fiscales israéliennes, selon la police.

Au moment de l’arrestation, son domicile a été fouillé. On y a trouvé des documents concertant des transactions et des cartes de crédit qui corroborent les soupons, a indiqué la police.

Le mouvement BDS encourage le boycott des produits et des institutions israéliennes, le désinvestissement des sociétés et des entreprises, « complices » de la violation des droits de l’Homme (car ils investissent en Israël), et des sanctions contre Israël, par exemple en prônant son exclusion des instances internationales.

Barghouti est un Palestinien né au Qatar. Il a grandi en Égypte et a épousé une Arabe israélienne, ce qui lui a permis d’obtenir un titre de séjour permanent dans l’État juif. Il a étudié à l’université de Tel viv, où il a décroché un diplôme en philosophie.

Barghouti s’oppose à l’existence de l’État d’Israël en tant qu’état juif. Il s’oppose également à la solution à 2 états.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...