Rechercher

Pas de blessés dans une fusillade contre des soldats en Cisjordanie

L'armée israélienne a ouvert une enquête sur l'identité des attaquants dans la ville palestinienne de Halhul

Les soldats israéliens marchent dans la ville palestinienne de Halhul, au nord de Hébron, après qu'un habitant a poignardé un gardien de la sécurité lors d'un attentat terroriste dans une implantation voisine, le 7 février 2018 (Crédit : Armée israélienne)
Les soldats israéliens marchent dans la ville palestinienne de Halhul, au nord de Hébron, après qu'un habitant a poignardé un gardien de la sécurité lors d'un attentat terroriste dans une implantation voisine, le 7 février 2018 (Crédit : Armée israélienne)

Un groupe de soldats israéliens a essuyé des tirs, mardi soir, en Cisjordanie, a expliqué l’armée.

Aucun blessé n’a été à déplorer lors de cet incident survenu dans la ville palestinienne de Halhul, dans le sud de la Cisjordanie, selon un communiqué transmis par l’unité du porte-parole de l’armée.

Les détails de l’attaque et notamment l’identité des auteurs de la fusillade font l’objet d’une enquête, a noté le communiqué.

L’incident est survenu après qu’un Palestinien âgé de 17 ans a été appréhendé dans la même journée par des agents de la police des frontières au Tombeau des patriarches de Hébron, après qu’il eut brandi un couteau.

La police a expliqué que l’adolescent était arrivé à un checkpoint de sécurité à l’entrée du lieu saint de la ville, et qu’il lui avait été demandé de vider ses poches. Après s’être exécuté, un détecteur de métaux a toutefois sonné lorsqu’il l’a traversé.

Des agents de la police des frontières se tiennent à un poste de contrôle près du Tombeau des Patriarches à Hébron le 19 janvier 2018. (Crédit : police des frontières)

Lorsque les policiers lui ont dit de soulever sa chemise, il a d’abord refusé avant de sortir un gros couteau qu’il avait dissimulé sur lui, le brandissant au visage des policiers.

Ces derniers ont pointé leurs armes vers le suspect et lui ont ordonné de baisser le couteau. Il a été finalement neutralisé sans devoir procéder à des tirs. Il a été arrêté et emmené en vue d’un interrogatoire.

Selon la police, le suspect voulait faire entrer clandestinement l’arme blanche sur le site afin de commettre un attentat.

Jacob Magid et Judah Ari Gross ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...