Rechercher

Plainte de 2 élues LREM contre un prof accusé d’avoir comparé pass vaccinal et Shoah

Le message de René Chiche dénonçant le pass sanitaire a suscité de nombreuses réactions d’internautes, de responsables communautaires juifs et de responsables politiques

Une manifestation contre la vaccination obligatoire pour certains travailleurs et contre le pass sanitaire, à Metz, le 14 août 2021. (Crédit : JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP )
Une manifestation contre la vaccination obligatoire pour certains travailleurs et contre le pass sanitaire, à Metz, le 14 août 2021. (Crédit : JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP )

Aurore Bergé, députée LREM des Yvelines, a réagi aux déclarations de René Chiche, professeur de philosophie et membre du Conseil supérieur de l’éducation, au cœur d’une polémique sur Twitter depuis le début de la semaine.

Lundi, celui-ci avait écrit sur Twitter dans un message depuis fortement relayé que « les députés qui voteront le Pass vaccinal sont à [ses] yeux les dignes héritiers de ceux qui votèrent le statut des Juifs : d’insignes lâches ».

Son tweet a suscité de nombreuses réactions d’internautes, de responsables communautaires juifs et de responsables politiques.

« Oser comparer la mise en place du passe vaccinal, c’est-à-dire la possibilité de mieux protéger les Français, avec un statut discriminatoire basé sur la religion de certains Français qui a envoyé des dizaines de milliers de Français juifs à la mort, je trouve que c’est profondément indigne », a dénoncé ce mercredi Aurore Bergé sur France 2. Elle a annoncé son intention de porter plainte contre l’homme.

« J’en ai marre, matin, midi et soir, de me faire traiter de nazie ou de collabo, uniquement parce qu’on a un vaccin qui est mis à disposition de l’ensemble des Français et qu’on demande aux Français d’abord de se protéger eux-mêmes et aussi de faire preuve de solidarité, de fraternité vis-à-vis de celles et ceux qui sont fragiles et qui pourraient demain avoir besoin de cette immunité collective », a-t-elle expliqué.

Marie-Christine Verdier-Jouclas, députée LREM du Tarn, a elle aussi annoncé sa volonté de déposer plainte contre le professeur de philosophie.

Bruno Questel, député de l’Eure, a aussi dénoncé ces propos, comme François Cormier-Bouligeon, député du Cher, Jean-René Cazeneuve, député du Gers, Coralie Dubost, députée de l’Hérault, ou encore Ariel Goldmann, avocat et président du FSJU, Philippe Meyer, président du B’nai B’rith France, Gabriel Farhi, rabbin parisien, et la LICRA.

Face à la polémique, René Chiche se défend d’avoir comparé pass vaccinal et Shoah. « Je dis et je répète que les dernières dispositions aussi discriminatoires que le Pass vaccinal en France furent le statut des Juifs. Je dis ‘statut’ des Juifs, je n’ai pas parlé du sort des Juifs, soyez un peu rigoureuse avant de réagir sans réfléchir », a-t-il notamment écrit à l’historienne Fanny Chassain-Pichon.

« Contrairement à ce que font semblant de croire les comédiens de l’indignation, je ne compare pas la vaccination à la Shoah, ce qui serait inepte. En revanche, la loi instaurant un Pass vaccinal est la plus discriminatoire depuis le statut des Juifs. C’est un fait. Un drame aussi », a-t-il estimé.

Les militants et mouvements anti-pass sanitaire et/ou anti-vaccination comparent depuis longtemps les mesures prises contre la pandémie à la Shoah. L’étoile jaune, parmi d’autres symboles, a ainsi été maintes fois détournée, instrumentalisée et banalisée à maintes occasions et dans de multiples pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...