Pour Ivanka Trump, les remarques de 2005 de son père sont “inappropriées et offensantes”
Rechercher

Pour Ivanka Trump, les remarques de 2005 de son père sont “inappropriées et offensantes”

La fille juive du candidat républicain s’est réjouie que son père ait fait “des excuses immédiates à ma famille et au peuple américain”

Ivanka Trump s'adresse à la Convention nationale républicaine, à Cleveland, Ohio, le 21 juillet 2016. (Crédit : AFP/Brendan Smialowski)
Ivanka Trump s'adresse à la Convention nationale républicaine, à Cleveland, Ohio, le 21 juillet 2016. (Crédit : AFP/Brendan Smialowski)

Ivanka Trump a déclaré que les remarques de son père, le candidat républicain à la présidentielle américaine Donald Trump, enregistrées en 2005 et dans lequel il peut être entendu tenir des propos vulgaires et obscènes sur comment attraper les femmes étaient « clairement inappropriées et offensantes ».

La fille juive du candidat républicain a déclaré à Fast Company dans un communiqué mardi que les « remarques de [son] père étaient clairement inappropriées et offensantes, et je suis ravie qu’il ait reconnu ce fait avec une excuse immédiate à ma famille et au peuple américain. »

La déclaration faisait partie d’un portrait que le magazine a publié sur Ivanka Trump, dans lequel elle est interrogée sur ses affaires et l’attention médiatique qu’elle et sa famille reçoivent depuis le début de la campagne présidentielle de son père.

« Le plus grand réconfort que j’ai, c’est que je connais mon père. La plupart des personnes qui écrivent sur lui ne le connaissant pas. Moi oui, a déclaré Ivanka Trump. Donc cela me donne la capacité d’ignorer ce que je lis sur lui et qui est faux. »

Ses remarques ont été publiées plus d’une semaine après la publication d’une vidéo de 2005 d’ « Access Hollywood », dans laquelle Trump se vante d’embrasser des femmes et de saisir leurs parties intimes dans leur permission.

https://youtu.be/IY8FwWwIVyQ

Le portrait a souligné qu’Ivanka Trump avait défendu son père dans le passé contre des accusations de sexisme, déclarant qu’il était un « contrevenant de l’égalité des chances », qui a « dit beaucoup de choses difficiles sur les hommes au cours des ans. »

A une question sur la manière dont les médias couvraient son rôle dans la campagne, avec une référence à elle comme à « l’épouse de substitution » de son père, Ivanka Trump a déclaré que c’était « profondément offensant » et « une chose très sexiste ».

L’épouse de Trump, Melania, avait également déclaré que les remarques de 2005 étaient offensantes et inacceptables, mais avait défendu son mari en disant que les termes sexuellement agressifs étaient des « discussions de garçons », et soulignant que ces remarques n’étaient pas le reflet de « l’homme que je connais ».

L’épouse de Trump a accordé une série d’entretiens aux médias pour annoncer qu’elle avait accepté les excuses de son mari et que le couple « avançait ».

« J’ai dit à mon mari que, vous savez, le langage était inapproprié. Ce n’est pas acceptable. Et j’ai été surprise, parce que ce n’est pas l’homme que je connais », a-t-elle déclaré à CNN.

Elle a suggéré que Trump ne savait peut-être pas que le micro était ouvert, parlant d’une « sorte de discussions de garçons » que Billy Bush, animateur de « Access Hollywood », encourageait.

L'ancien président des Etats-Unis Bill Clinton, à droite, salue Melania Trump, l'épouse du candidat républicain à la présidentielle Donald Trump, avant le début du deuxième débat présidentiel à l'université Washington de St. Louis, Missouri, le 9 octobre 2016. (Crédit : AFP/Paul J. Richards)
L’ancien président des Etats-Unis Bill Clinton, à droite, salue Melania Trump, l’épouse du candidat républicain à la présidentielle Donald Trump, avant le début du deuxième débat présidentiel à l’université Washington de St. Louis, Missouri, le 9 octobre 2016. (Crédit : AFP/Paul J. Richards)

Mme Trump a également déclaré qu’il était équitable que son époux apparaisse avec des femmes qui ont accusé l’ancien président Bill Clinton d’agression sexuelle, affirmant que les démocrates avaient tiré les premiers dans cette guerre de plus en plus sale sur la vie privée des couples.

« Ils ont demandé ça. Ils ont commencé. Ils ont commencé depuis le début avec une champagne avec ma photo de quand j’étais mannequin », a-t-elle déclaré dans un entretien dont des extraits ont été diffusés par Fox News. « C’était quand j’étais mannequin, et je suis fière de ce que j’ai fait. J’ai travaillé très dur. »

L’image de Melania Trump avait été utilisée dans une publicité négative pendant la campagne des primaires républicaines, mais il n’existe aucune preuve que les Clinton soient impliqués. A l’époque, Donald Trump avait accusé son ancien rival, le sénateur du Texas Ted Cruz, d’être responsable de la photo, et y avait répondu en publiant sur Twitter une image peu flatteuse de l’épouse de Cruz. Le sénateur avait démenti toute implication.

Ces interviews sont les premiers moments de Melania Trump en public depuis les accusations des dix derniers jours qui ont nui à la campagne de son mari pour la Maison Blanche.

Donald Trump et son épouse, Melania, après le discours de cette dernière au premier jour de la Convention nationale républicaine, à Cleveland, le 18 juillet 2016. (Crédit : Alex Wong/Getty Images, via JTA)
Donald Trump et son épouse, Melania, après le discours de cette dernière au premier jour de la Convention nationale républicaine, à Cleveland, le 18 juillet 2016. (Crédit : Alex Wong/Getty Images, via JTA)

D’abord, une vidéo de 2005 avait été diffusée, montrant Trump utilisant un langage vulgaire pour décrire les femmes et se vantant apparemment d’agressions sexuelles. Ces derniers jours, plusieurs femmes ont déclaré que Trump les avaient touchées ou agressées sexuellement.

Le candidat républicain a démenti ces accusations, disant que les femmes étaient des menteuses et rabaissant leurs physiques.

Des agences ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...