Pour la première fois depuis 10 ans, une lycéenne remporte le quiz de la Bible
Rechercher

Pour la première fois depuis 10 ans, une lycéenne remporte le quiz de la Bible

Ruth Cohen, âgée de 16 ans, a remporté l'édition de cette année du traditionnel concours de Yom HaAtsmaout ; des adolescents des États-Unis et du Mexique finissent 3e et 4e

Ruth Cohen, la lauréate du Quiz international de la Bible, le 29 avril 2020. (Capture d'écran :  Onzième chaîne)
Ruth Cohen, la lauréate du Quiz international de la Bible, le 29 avril 2020. (Capture d'écran : Onzième chaîne)

Mardi, une lycéenne de 16 ans du sud d’Israël est devenue la première fille à remporter le Quiz international de la Bible en 10 ans.

Ruth Cohen, une lycéenne de l’établissement Barahan Ulpana à Mercaz Shapira, a obtenu le premier prix de ce concours annuel qui a lieu chaque année à Jérusalem pour Yom HaAtsmaout.

Cette année, à cause des restrictions imposées par la crise du coronavirus, la compétition avait lieu pour la première fois sans public. Les concurrents en dehors d’Israël y ont participé via visio-conférence.

Le concours voit des adolescents répondre à des questions variées sur les moindres petits détails des passages les plus obscurs de la Bible. Les participants doivent situer ou compléter des extraits, identifier qui a dit quoi à qui, ou nommer des détails géographiques de la terre biblique d’Israël.

Moshe Giladi, un élève de l’école Major Chaim d’Alon Shvut, a décroché la deuxième place de la compétition, organisée par le ministère de l’Éducation, Tsahal, l’Agence juive et le Fonds national juif. Chaim Nosson Shildes des États-Unis est arrivé en troisième position. La quatrième place est revenue à la Mexicaine Miriam Sharam.

Le ministre de l’Education Rafi Peretz (centre) avec la lauréate du Quiz international de la Bible Ruth Cohen (gauche) et le finaliste Moshe Giladi (droite), le 29 avril 2020. (Capture d’écran : Onzième chaîne)

Plus de 70 adolescents de 39 pays différents répartis sur les six continents ont participé à la compétition. Seize concurrents de 8 pays différents se sont affrontés lors des phases finales diffusées à la télévision.

Benny Gantz, le président de la Knesset, s’est adressé aux participants en tant que juge. Il a salué la compétition qui rassemble des Juifs du monde entier.

« Nous avons besoin de ce lien. Nous avons besoin de ce lien tout comme nous avons besoin d’une tradition qui relie notre histoire, notre présent et notre futur communs, a-t-il dit. L’héritage juif est la source de notre cohésion. C’est l’introduction à l’État d’Israël et la puissance du peuple juif ».

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, posant une question par visio-conférence lors la finale, a déclaré que la Bible n’était pas un ancien document, mais un livre vibrant et constamment ravivé.

« Il n’y a pas de prescription à la Bible, bien au contraire : ce qui caractérise la Bible avant tout, c’est une constante revitalisation », a affirmé Netanyahu, dont le plus jeune fils Avner est un ancien lauréat. « Chaque génération trouve des réponses aux défis de son temps dans la Bible. Chaque génération ajoute sa propre empreinte aux actions des héros du livre des livres ».

De son côté, le ministre de l’Intérieur Aryeh Deri a publié un communiqué. Il regrette que des 10 individus choisis comme lauréats du Prix Israël à la veille de Yom HaAtsmaout, aucun d’entre eux ne soit des Arabes ou des Juifs du Moyen-Orient ou d’Afrique du Nord.

« Les lauréats du Prix Israël sont méritants, mais comment se fait-il que pas un seul mizrahi ou Arabe n’ait été nommé pour un prix dans l’une des nombreuses catégories ? Honteux », a-t-il commenté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...