Pour Yaakov Nagel, les défis israéliens sont “principalement mondiaux”
Rechercher

Pour Yaakov Nagel, les défis israéliens sont “principalement mondiaux”

Le directeur sortant du Conseil de sécurité nationale pense que la situation unique d'Israël rend ce pays particulièrement capable d’affronter les menaces auxquelles est confronté le pays

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à gauche, et le conseiller à la sécurité nationale Yaakov Nagel, pendant la réunion hebdomadaire du cabinet dans les bureaux du Premier ministre, à Jérusalem, le 18 septembre 2016. (Crédit : Marc Israel Sellem/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à gauche, et le conseiller à la sécurité nationale Yaakov Nagel, pendant la réunion hebdomadaire du cabinet dans les bureaux du Premier ministre, à Jérusalem, le 18 septembre 2016. (Crédit : Marc Israel Sellem/Flash90)

Dans ce qui était probablement son dernier discours en tant que conseiller par intérim à la sécurité nationale, Yaakov Nagel a déclaré mardi à des diplomates étrangers que les défis auxquels faisait face Israël étaient à présent « mondiaux », même si la situation unique de l’Etat juif le rend particulièrement capable d’affronter ces menaces.

Nagel s’exprimait pendant l’évènement de lancement de la Conférence et exposition militaire israélienne, qui commencera en juin.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a annoncé dimanche que Nagel ne serait plus le directeur par intérim du Conseil de sécurité nationale d’ici la fin de la semaine.

Nagel a déclaré que, avec les menaces qu’affrontent les pays du monde entier, ce n’est « pas une coïncidence » que l’exposition de cette année soit la plus importante. « L’utilisation d’armes non conventionnelles est devenue fréquente dans les conflits en Syrie et en Irak », a-t-il déclaré.

Le réacteur nucléaire d'Arak en Iran, en 2012. (Crédit : Nanking2012/CC BY/WikiCommons)
Le réacteur nucléaire d’Arak en Iran, en 2012. (Crédit : Nanking2012/CC BY/WikiCommons)

L’Iran, « malgré ou à cause de » l’accord nucléaire, tente toujours d’acquérir des armes atomiques, a déclaré Nagel.

Les attentats terroristes, comme ceux de Londres, de Paris et de Tchétchénie, présentent une menace pour les gouvernements du monde entier. Et le développement de la guerre informatique posera des défis à tous les pays.

Israël, a affirmé Nagel, a été à la pointe du développement de solutions à tous ces risques sécuritaires, ce qui explique pourquoi le pays a rassemblé 20 % de l’investissement mondial dans les technologies de la cyber-sécurité.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...