Israël en guerre - Jour 58

Rechercher

Prix Abel de mathématiques : un Israélien et un Américano-Hongrois récompensés

Avi Wigderson a approfondi et étendu la "théorie de la complexité" ayant trait à la rapidité et l'efficacité des algorithmes

Avi Wigderson (Crédit : CC BY-SA 3.0/Ednawig)
Avi Wigderson (Crédit : CC BY-SA 3.0/Ednawig)

Le prix Abel de mathématiques a récompensé mercredi l’Américano-Hongrois Laszlo Lovasz et l’Israélien Avi Wigderson, spécialistes de la complexité algorithmique, essentielle notamment à la cybersécurité, a annoncé l’Académie norvégienne des Sciences et Lettres.

Les deux hommes sont primés « pour leurs contributions fondamentales à l’informatique théorique et aux mathématiques discrètes, et pour leur rôle de premier plan dans leur transformation en domaines centraux des mathématiques modernes ».

Affilié à l’Institut de mathématiques Alfred-Rényi et à l’université Lorand Eötvös de Budapest, Laszlo Lovasz, 73 ans, est crédité d’avoir introduit l’usage des mathématiques discrètes – étude de structures non continues – dans des questions théoriques fondamentales en informatique et d’avoir conçu de puissants algorithmes.

Ses travaux conjoints avec les frères néerlandais Arjen et Hendrik Lenstra ont donné naissance à l’algorithme LLL – d’après l’initiale du nom des trois mathématiciens – à la base des seuls systèmes de cryptage connus capables de résister à une attaque d’un ordinateur quantique.

Chercheur à l’Institut d’étude avancée de Princeton aux Etats-Unis, Avi Wigderson, 64 ans, a quant à lui approfondi et étendu la « théorie de la complexité » ayant trait à la rapidité et l’efficacité des algorithmes.

Ses recherches ont notamment permis des avancées dans la cryptographie sur internet et dans la technologie des crypto-devises comme le bitcoin.

« Sous l’impulsion de ces deux personnes, les mathématiques discrètes et le domaine relativement nouveau de l’informatique théorique sont désormais établis comme des domaines centraux des mathématiques contemporaines », a fait valoir le président du comité Abel, Hans Munthe-Kaas.

En raison de la situation sanitaire, on ignore encore la date de la remise du prix créé en 2003, baptisé en hommage au mathématicien norvégien Niels Henrik Abel (1802-1829) et doté de 7,5 millions de couronnes (741 000 euros).

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.