Israël en guerre - Jour 195

Rechercher

Projet d’attentat contre des juifs suédois: Stockholm dit son mécontentement à l’Iran

La radio a dévoilé début février que Mahdi Ramezani et Fereshteh Sanaeifarid avaient prévu de tuer des Juifs en Suède en 2021. Ils ont été arrêtés au mois d'avril cette même année

Malmö, en Suède. (Crédit : Google Maps)
Malmö, en Suède. (Crédit : Google Maps)

Le ministre suédois des Affaires étrangères a dit jeudi avoir exprimé son mécontentement auprès de son homologue iranien après les révélations de la radio publique suédoise sur un couple envoyé par Téhéran pour assassiner des personnes juives en Suède.

« Il est extrêmement négatif qu’un pays élabore des plans d’assassinat sur notre territoire », a réagi auprès de Sveriges Radio (SR) Tobias Billström. « Nous ne le prenons pas à la légère (…) c’est très grave ».

La radio a dévoilé début février qu’un homme, Mahdi Ramezani, et une femme, Fereshteh Sanaeifarid, avaient prévu de tuer des Juifs en Suède en 2021. Ils ont été arrêtés au mois d’avril cette même année, soupçonnés d’association de malfaiteurs en vue de commettre un crime terroriste.

« Que des agents iraniens aient préparé, sur le sol suédois, le meurtre de citoyens suédois et que ceux-ci soient d’origine juive est une chose que nous prenons très au sérieux », a souligné le ministre. « Je (l)’ai clairement expliqué à mon collègue iranien (…) et comment cela affecte les relations entre nos pays, entre l’Iran et la Suède ».

Le couple, qui avait obtenu l’asile en 2017 en se faisant passer pour afghan, avait été chargé par les Gardiens de la Révolution islamique, armée idéologique de l’Iran, de fomenter des attentats en Suède contre des cibles juives, selon l’enquête menée par la radio.

Ces agents présumés, qui nient les accusations, auraient, lors de leur séjour dans le pays scandinave, identifié trois Juifs suédois dont le président du Conseil officiel des communautés juives de Suède, adresse et photos à l’appui.

Ils ont été expulsés de Suède en 2022 vers l’Iran car ils représentaient une menace pour la sécurité nationale.

Le ministre Tobias Billström a fait savoir qu’il aborderait le sujet au niveau européen.

Il serait « bénéfique pour la coopération entre les États membres de l’UE d’échanger sur cette question et nous sommes (…) intéressés par les points de vue des autres États membres sur les activités de l’Iran sur leur territoire », a-t-il déclaré à SR.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.