Qui est Eden Alene, la nouvelle voix d’Israël pour l’Eurovision 2020 ?
Rechercher

Qui est Eden Alene, la nouvelle voix d’Israël pour l’Eurovision 2020 ?

"Eden représente la fierté pour tous les Ethiopiens. Tout le monde est derrière elle, la soutient et l'aime", affirme la mère de la candidate, qui l'a élevée seule

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Eden Alene et sa mère Zehava Varkanesh, après l'annonce de sa victoire dans l'émission "Nouvelle Star", ce qui fait d'elle la candidate d'Israël pour l'Eurovision 2020. (Autorisation : HaKochav Haba)
Eden Alene et sa mère Zehava Varkanesh, après l'annonce de sa victoire dans l'émission "Nouvelle Star", ce qui fait d'elle la candidate d'Israël pour l'Eurovision 2020. (Autorisation : HaKochav Haba)

C’est une Eden Alene visiblement émue qui est montée sur scène la semaine dernière pour une dernière interprétation de « Halo », la chanson de Beyonce qui vient de lui valoir la place de candidate d’Israël au concours Eurovision de la chanson 2020.

Sur scène et entourée des juges, des présentateurs et des autres candidats, Eden Alene, qui tenait un petit drapeau israélien sous son bras, a enlacé de l’autre sa mère, Zehava Varkanesh, tout en la serrant très fort. Elle a fermé les yeux, montrant une espèce de soulagement que ce processus de sélection – éprouvant pour les nerfs – soit enfin terminé.

La voix d’Eden Alene s’est cassée, juste un peu, lorsqu’elle a plongé son regard dans les yeux de sa mère, lui tenant la main et chantant la fin de la chanson qui lui a permis de décrocher sa place dans la compétition européenne qui aura lieu en mai à Rotterdam.

Assurément, la route a été longue pour ce couple mère-fille.

Eden Alene, la représentante d’Israël à l’Eurovision 2020 et lauréate du programme de télé-réalité « Nouvelle Star » lors de la finale au studio de Neve Ilan à proximité de Jérusalem le 4 février 2020. (Shlomi Cohen/Flash90).

Les parents de la chanteuse ont divorcé depuis longtemps, et elle n’a aucun contact avec son père.

Zehava Varkanesh, sa mère célibataire pratiquante, l’a soutenue au cours de ses 16 dernières années, alors qu’elle alternait cours de chant et pratique vocale. Elle a travaillé comme femme de ménage pour soutenir la famille et s’est assurée qu’elle resterait disponible pour aider sa fille à tout moment.

La victoire de la jeune candidate a été significative pour Israël et sa communauté éthiopienne, puisqu’elle sera la première Israélienne d’origine éthiopienne à représenter l’État juif à l’Eurovision.

D’autres minorités ont été représentées dans ce concours de chant, basé en Europe. En 2009, Achinoam Nini et Mira Awad, qui est d’origine arabe, avaient été les représentantes d’Israël à l’Eurovision. En 1983, Ofra Haza, d’origine yéménite, avait interprété « Chai » et en 1998, Dana International, une chanteuse transgenre qui s’identifie comme une femme, avait remporté le concours avec « Diva ».

« Eden représente la fierté pour tous les Ethiopiens. Tout le monde est derrière elle, la soutient et l’aime », affirme Varkanesh avec fierté.

עדן אלנה מבצעת את השיר שלה – "Better"וואו! Eden Alene – עדן אלנה

פורסם על ידי ‏חיילים מצייצים‏ ב- יום ראשון, 30 בדצמבר 2018

Le style d’Eden Alene est aussi très différent de Kobi Marimi, qui a représenté Israël l’an dernier avec son style typiquement lyrique, lorsque le pays a accueilli l’Eurovision – ou de Netta Barzilai, la chanteuse talentueuse et excentrique derrière le succès « Toy », qui a représenté l’État juif et remporté le concours en 2018.

Eden Alene préfère chanter des chansons pop, mais dit qu’elle se laisse aussi guider par son oreille – ajoutant qu’elle doit créer un lien, dès le début, avec une chanson.

Sa victoire à « HaKochav Haba » (Nouvelle Star), une émission de télé-crochet qui détermine le candidat d’Israël à l’Eurovision, n’était pas évidente au départ.

Mais la jeune femme de 19 ans a battu ses pairs, les adolescents Orr Amrami-Brockman, Gaya Shaki et Ella Lee Lahav, lors de la grande finale de l’émission.

Elle s’est produite dans une combinaison blanche à paillettes sous un halo de lumières scintillantes, entourée d’une dizaine de choristes.

Cette mise en scène rappelait le YMCA Youth Chorus de Jérusalem, composé d’adolescents juifs et arabes, auquel Eden Alene avait participé de 2014 à 2016, pendant ses années de lycée.

« Eden s’est vraiment démenée et elle a travaillé, il le faut si vous voulez réussir en tant qu’artiste », indique Micah Hendler, fondateur et directeur de la chorale. « Elle a non seulement le don incroyable de sa voix, mais elle travaille aussi vraiment très dur. C’était incroyable de faire partie de son processus de croissance personnelle et musicale ».

« Eden a rencontré le succès le plus incroyable et le plus résonnant sur la scène nationale et globale », a commenté Hendler. « Et elle le mérite : Elle est fantastique ».

Eden Alene, qui est née et a grandi à Jérusalem avant de s’installer récemment à Kyriat Gat (au sud d’Ashkélon), est dans la musique depuis l’âge de trois ans, lorsqu’elle a fréquenté pour la première fois un conservatoire local, a confié sa mère à la Douzième chaîne.

Ils lui ont dit qu’elle avait du talent et qu’elle devrait s’essayer à des cours de formation vocale, et elle s’y est mise tout de suite, a ajouté cette dernière.

« Elle chante dans la baignoire à la maison, elle chantera si les gens le lui demandent à l’arrêt de bus », a expliqué sa mère lors de l’interview.

Eden Alene, la gagnante du X Factor 2018 d’Israël (Crédit : Capture d’écran YouTube)

Alene a déclaré aux journalistes que sa première prestation de chant en public remontait à l’école maternelle, où sa voix s’était mêlée à celle d’une amie, et qu’elle était montée pour la toute première fois sur une scène à l’occasion d’un spectacle de talents, à l’école élémentaire.

Alene, soldate dans l’armée israélienne, avait remporté l’émission de télé-réalité « X-Factor » lorsqu’elle avait 18 ans, en 2018.

Le concours de l’Eurovision à Rotterdam aura lieu le 16 mai, seulement neuf jours après le 20e anniversaire d’Alene.

Sa mère se dit nerveuse en amont du concours, confiant à la Douzième chaîne qu’elle a encore des difficultés à imaginer Alene sur cette scène immense, sachant combien la sensation peut être écrasante.

Varkanesh explique aux journalistes que sa fille préfère rester seule avant de monter sur scène, sans personne à qui parler – simplement pour se préparer.

Le titre d’Alene pour l’Eurovision sera sélectionné au cours de « La prochaine chanson pour l’Eurovision », un autre spectacle qui sera diffusé en direct sur la chaîne publique israélienne, Kan, qui présentera quatre chansons.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...