Raids aériens israéliens sur Gaza après un tir de roquette
Rechercher

Raids aériens israéliens sur Gaza après un tir de roquette

"En réponse à cette attaque, l'aviation a visé deux positions du Hamas terroriste dans le nord de la bande de Gaza", a indiqué l'armée israélienne

Une traînée de lumière faite par une roquette tirée depuis la bande de Gaza, le 21 août, 2014 (Crédit photo: AFP)
Une traînée de lumière faite par une roquette tirée depuis la bande de Gaza, le 21 août, 2014 (Crédit photo: AFP)

L’aviation israélienne a mené des raids sur Gaza dans la nuit de mercredi à jeudi après un tir de roquette depuis l’enclave palestinienne vers Israël, les deux incidents n’ayant pas fait de victime, ont indiqué l’armée israélienne et des sources palestiniennes.

Les tirs de projectiles depuis la bande de Gaza sont rarement revendiqués et sont attribués à des groupes radicaux que le Hamas, au pouvoir à Gaza depuis 10 ans, réprime régulièrement. Israël, toutefois, en fait porter la responsabilité au Hamas qui règne sans partage dans l’enclave palestinienne, et bombarde généralement les bases de sa branche armée, les Brigades Brigades Ezzedine al-Qassam, en représailles.

Dans la nuit de nouveau, l’armée israélienne a indiqué qu’ « un projectile a été tiré en direction du sud d’Israël ». « En réponse à cette attaque, l’aviation a visé deux positions du Hamas terroriste dans le nord de la bande de Gaza », a-t-elle poursuivi dans un communiqué.

Au moins deux bombes ont été larguées sur une base d’entraînement des brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du mouvement terroriste, dans le centre de la bande de Gaza, ont indiqué des témoins, tandis qu’un autre raid a visé un terrain vague à l’est de la ville de Gaza, selon des sources au sein des services de sécurité gazaouis.

Aucune victime n’a été signalée suite à ces raids, ont indiqué des sources médicales.

Depuis le conflit dévastateur de l’été 2014, Israël et le Hamas, qui se sont livrés trois guerres depuis 2008, observent un cessez-le-feu fragile.

Début février, le groupe jihadiste Etat islamique (EI) avait revendiqué des tirs de roquettes sur le sud d’Israël à partir du Sinaï égyptien, frontalier de la bande de Gaza, une première depuis 2015.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...