Israël en guerre - Jour 260

Rechercher

Réaction du Quai d’Orsay à la demande de mandats d’arrêts par le Procureur auprès de la CPI

Le ministère des Affaires étrangères a rappelé, dans un communiqué, le soutien apporté par la France après les attaques antisémites du 7 octobre, soulignant "l’impératif de respect strict du droit international humanitaire"

Le ministre français des Affaires étrangères, Stéphane Séjourné (à gauche), rencontrant le Premier ministre libanais, à Beyrouth, le 6 février 2024. (Crédit : Joseph Eid/AFP)
Le ministre français des Affaires étrangères, Stéphane Séjourné (à gauche), rencontrant le Premier ministre libanais, à Beyrouth, le 6 février 2024. (Crédit : Joseph Eid/AFP)

Voici le texte complet du communiqué transmis par le ministre des Affaires étrangères français suite à la déclaration faite par le procureur de la Cour pénale internationale, Karim Khan, dans son dépôt de requêtes aux fins de délivrance de mandats d’arrêt contre des dirigeants israéliens et les chefs du groupe du Hamas, une déclaration publiée le 20 mai 2024 :

Le Procureur auprès de la Cour pénale internationale Karim Khan a demandé le 20 mai 2024 la délivrance de mandats d’arrêts visant trois dirigeants du Hamas ainsi que le Premier ministre et le ministre de la défense israéliens pour des faits qu’il qualifie de crimes de guerre ou de crimes contre l’humanité.

La France a condamné dès le 7 octobre les massacres antisémites perpétrés par le Hamas. Ce groupe terroriste a revendiqué des attaques barbares dirigées contre des civils, accompagnées d’actes de torture et de violences sexuelles qu’il a lui-même documentés, y compris en les diffusant et en les célébrant.

Concernant Israël, il reviendra à la Chambre préliminaire de la Cour de se prononcer sur la délivrance de ces mandats, après avoir examiné les éléments de preuve avancés par le Procureur pour étayer ses accusations, en tenant compte du principe de complémentarité et de l’action possible des juridictions israéliennes. La France alerte depuis de nombreux mois sur l’impératif de respect strict du droit international humanitaire et notamment sur le caractère inacceptable des pertes civiles dans la bande de Gaza et d’un accès humanitaire insuffisant.

La France soutient la Cour pénale internationale, son indépendance, et la lutte contre l’impunité dans toutes les situations.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.