Réactions de Bernie Sanders, Boris Johnson et Yair Lapid après les propos de Trump
Rechercher

Réactions de Bernie Sanders, Boris Johnson et Yair Lapid après les propos de Trump

Les personnalités politiques réagissent à la déclaration du candidat à l'investiture républicaine sur l'immigration musulmane

Yair Lapid (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Yair Lapid (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le maire de Londres, Boris Johnson a déclaré que Donald Trump a « clairement perdu la tête » qui a suggéré d’interdire l’immigration des musulmans aux Etats-Unis.

Jonhson a qualifié l’affirmation du candidat à l’investiture républicaine selon laquelle la police de Londres a peur d’entrer dans certains quartiers parce qu’ils sont radicalement islamiques de « non-sens complet », a signalé The Guardian.

« Je l’invite à venir voir l’ensemble de Londres et je l’emmènerai faire un tour de la ville, sauf que je ne veux pas exposer les Londoniens au risque inutile de rencontrer Donald Trump », a-t-il conclu.

En Israël, le dirigeant du parti Yesh Atid, Yair Lapid, s’en est également allé à une réflexion sur Trump, en disant que le candidat à l’investiture républicaine l’exhorte à interdire des personnes illustres comme le lauréat du prix Nobel, Malala Yousefzai, le président égyptien, Abdel-Fattah el-Sissi, le célèbre auteur, Salman Rushdie, et le Major de l’armée israélienne, Alaa Wahib, l’ancien chef des opérations du centre de formation de l’armée à Tzéélim – tous des Musulmans.

« J’entends des gens vanter les déclarations de Trump et mon cœur se fend » a-t-il révélé sur Facebook.

« Est-ce qu’ils ne comprennent pas que ceci est une sorte de victoire pour l’islam radical ? N’est-il pas clair pour eux que la seule façon de succomber à l’État islamique est d’adopter l’ensemble des valeurs de l’Etat islamique – la xénophobie, le mépris de la loi et la discrimination religieuse ».

« Ne connaissent-ils pas assez bien l’histoire juive pour comprendre ce qui arrive quand vous allez dans cette voie ? », a-t-il ajouté pour amener son allusion à l’Allemagne nazie en citant le poème de Martin Niemöller « Quand ils sont venus … »

Le candidat à l’investiture démocrate, Bernie Sanders, s’en est également pris à son rival républicain Donald Trump dans le « The Tonight Show Starring Jimmy Fallon » mardi soir, traitant le magnat de l’immobilier de « démagogue ».

« Tout au long de l’histoire, vous avez eu des démagogues qui essayent de détourner l’attention des vrais problèmes », a déclaré Sanders. « Et ce que quelqu’un comme Trump essaie de faire est de nous diviser. Il y a quelques mois, nous étions censés haïr les Mexicains qui pense-t-il sont tous des criminels et des violeurs. Maintenant, nous sommes censés haïr les Musulmans. Et ce genre de conneries ne va pas marcher aux États-Unis d’Amérique ».

« Je pense que le peuple américain comprend que compte tenu des problèmes auxquels nous sommes confrontés, nous devons nous tenir ensemble, nous rassembler et créer une vie décente pour notre peuple et arrêter de faire d’un groupe ou un autre un bouc émissaire », a conclu Sanders.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...