Israël en guerre - Jour 236

Rechercher

Refonte judiciaire: « Israël marche trop près du gouffre » – ex-directeur du Trésor US

L'ancien candidat de Netanyahu pour diriger la Banque centrale déclare que lorsque les craintes d'instabilité financière s'avèrent exactes, il est souvent trop tard

L'ancien secrétaire américain au Trésor, Lawrence Summers, s'adressant à Bloomberg, le 10 février 2023. (Autorisation)
L'ancien secrétaire américain au Trésor, Lawrence Summers, s'adressant à Bloomberg, le 10 février 2023. (Autorisation)

L’ancien secrétaire au Trésor américain, Lawrence Summers, a déclaré mercredi qu’Israël se trouvait « trop près du gouffre » avec le projet de réforme du système judiciaire.

« J’ai l’impression qu’Israël s’approche trop près du bord du gouffre dans la manière dont cela est fait, et quand on est sûr d’être trop près du bord du gouffre, il est trop tard pour réparer la situation », a déclaré Summers lors d’une interview accordée à la Douzième chaîne.

Summers, qui a fait l’objet de pressions de la part du Premier ministre Benjamin Netanyahu pour qu’il soutienne les réformes proposées, a refusé de s’étendre sur les détails de leurs entretiens, mais a déclaré qu’il espérait que le Premier ministre écouterait ce que les communautés entrepreneuriales et financières israéliennes et mondiales disaient de l’impact du plan de démantèlement du système judiciaire.

« Lorsque les craintes concernant la stabilité financière s’avèrent exactes, le génie a tendance à sortir de la bouteille et il est souvent trop tard pour contenir la situation », a déclaré Summers.

« Il est tout à fait extraordinaire qu’une série d’actions dans un domaine judiciaire [conduise à] un appel à l’action de la part des banquiers centraux d’un pays et des grandes communautés financières », a-t-il ajouté.

Selon la Douzième chaîne, Netanyahu avait appelé Summers le mois dernier afin de le convaincre de soutenir les propositions du gouvernement, qui limiteront considérablement les pouvoirs des tribunaux pour équilibrer les autres branches du gouvernement et bouleverseront d’autres parties du système judiciaire.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d’une conférence de presse au Bureau du Premier ministre, à Jérusalem, le 25 janvier 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le reportage indique que Netanyahu et Summers se sont entretenus pendant environ une heure, le Premier ministre tentant de convaincre l’ancien fonctionnaire américain des mérites du plan de son gouvernement. Le Premier ministre souhaitait sans doute que Summers s’oppose aux affirmations alarmantes des principaux économistes israéliens selon lesquelles les projets visant à limiter le pouvoir judiciaire nuiraient à l’économie.

Les critiques affirment que les projets du gouvernement visant à limiter le pouvoir judiciaire affaibliront le caractère démocratique d’Israël, supprimeront un élément clé de l’équilibre des pouvoirs et laisseront les minorités sans protection.

« On a le sentiment que cette réforme judiciaire – non pas parce que l’idée d’une réforme judiciaire est poursuivie – mais parce qu’elle est poursuivie d’une manière si conflictuelle, si rapide et si extrême… sapera la confiance dans les relations entre les deux pays », a déclaré Summers mercredi. « Et ce qui a été une grande réussite pour Israël dans la construction d’une économie de start-ups sera sapé. »

« Le fait qu’il semble y avoir tant de colère et tant d’aliénation de la part de tant de personnes disposant de tant de capitaux soulève la perspective d’une fuite des capitaux et du départ de beaucoup de ceux qui ont construit d’incroyables centrales d’exportation qui, en générant des devises étrangères, ont renforcé les marchés israéliens et la valeur du shekel », a-t-il averti.

Des travailleurs de la high-tech manifestent contre la refonte judiciaire prévue par le gouvernement israélien, à Tel Aviv, le 9 mars 2023. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Summers a déclaré que si Netanyahu avait apporté de nombreuses « contributions importantes » à la réforme économique israélienne, la volatilité de la valeur du shekel et des marchés boursiers israéliens suscitait des « inquiétudes substantielles ».

Summers, qui est Juif, a fait partie du cabinet de l’ancien président Bill Clinton et a également été directeur du Conseil économique national sous l’ancien président Barack Obama. Il a également été président de Harvard.

En 2013, Netanyahu a tenté de nommer Summers au poste de gouverneur de la Banque d’Israël, poste qu’il a refusé. Netanyahu et Summers ont tous deux fréquenté le MIT au milieu des années 1970.

Les commentaires de Summers sont intervenus quelques heures après que la licorne technologique israélienne Riskified a annoncé qu’elle transférerait 500 millions de dollars hors du pays et offrirait des forfaits de réinstallation à certains travailleurs intéressés.

Le PDG et cofondateur de la société de prévention de la fraude, Eido Gal, a déclaré dans un courriel adressé au personnel que la société transférait l’argent, qui représentait « essentiellement la totalité » des réserves de la société en Israël, en raison des craintes que le gouvernement ne commence à imposer des restrictions sur les transferts d’argent.

Mardi, l’agence de notation Moody’s a déclaré que les propositions du gouvernement pourraient affaiblir la force institutionnelle du pays et affecter négativement ses perspectives économiques.

L’avertissement de l’agence est le dernier signal en date envoyé par les milieux d’affaires, qui craignent que les projets du gouvernement n’entravent la poursuite des investissements dans le pays, des rapports indiquant que certains investisseurs ont déjà commencé à réduire ou à geler complètement les flux d’argent vers Israël.

Moody’s a noté que les projets judiciaires « altéreraient matériellement l’indépendance judiciaire et l’efficacité des contrôles et des équilibres » au sein du gouvernement, et a déclaré que les institutions d’Israël constituaient un facteur important de son profil de crédit.

Le rapport souligne l’importance cruciale du secteur technologique israélien, qui représente environ la moitié des exportations et un quart de l’impôt sur le revenu, et qui dépend des investissements étrangers.

Des milliers de manifestants israéliens se rassemblent contre la loi sur la refonte judiciaire à Tel Aviv, le 4 mars 2023. (Crédit : Gili Yaari /Flash90)

La semaine dernière, un groupe de centaines d’économistes israéliens a lancé un nouvel avertissement selon lequel un effondrement financier pourrait se produire plus « puissamment et plus rapidement » qu’ils ne l’avaient initialement prévu, en rédigeant une « lettre d’urgence » avertissant que le remaniement judiciaire de grande envergure proposé par le gouvernement pourrait avoir de graves conséquences.

Le mouvement de protestation contre les projets de réforme judiciaire du gouvernement s’apprête à mener une nouvelle campagne d’envergure en Israël ce jeudi, dans le cadre de ce que les activistes appellent une « journée de résistance ».

Cette journée prévoit notamment de bloquer les routes autour de l’aéroport Ben Gurion afin de rendre difficile l’accès de Netanyahu à son vol pour une visite officielle en Italie. Cela s’ajoute aux marches, aux grèves temporaires sur les lieux de travail, au blocage des principales artères, à la perturbation des services ferroviaires et aux rassemblements devant les domiciles des hauts responsables du gouvernement.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.