Responsable de la santé: La rumeur des jeunes qui ne se vaccinent pas est fausse
Rechercher

Responsable de la santé: La rumeur des jeunes qui ne se vaccinent pas est fausse

40 % des 16 à 39 ans ont reçu une première injection ; le gouvernement va offrir des incitations, l'accès aux concerts et aux événements sportifs aux personnes vaccinées

Une Israélienne se fait vacciner contre la COVID-19 à Jérusalem, le 10 février 2021. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)
Une Israélienne se fait vacciner contre la COVID-19 à Jérusalem, le 10 février 2021. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)

Un haut responsable de la santé a déclaré vendredi que la croyance selon laquelle les jeunes en Israël n’allaient pas se faire vacciner était fausse et que dans les deux semaines qui se sont écoulées depuis qu’on leur a proposé des vaccins, quelque 40 % des personnes âgées de 16 à 39 ans ont reçu leur première dose.

« Les médias ont beaucoup insisté sur le fait que les jeunes ne veulent pas être vaccinés. Je suis heureuse de dire que ce n’est pas vrai », a déclaré Sharon Alroy-Preis, cheffe du département de santé publique du ministère de la Santé, à la Douzième chaîne.

Alroy-Preis a exprimé un optimisme prudent sur le fait qu’Israël serait bientôt en mesure de rouvrir, notant les effets positifs du vaccin, mais a averti les Israéliens de ne pas baisser leur garde.

Elle a également réfuté un reportage de la Douzième chaîne, selon lequel le ministre de la Santé, Yuli Edelstein, prévoyait d’organiser un « spectacle de masse », comme un concert ou un match de football, auquel ne participeraient que les personnes vaccinées, afin d’inciter les retardataires à se faire vacciner.

Dr Sharon Alroy-Preis. (Autorisation : Sharon Alroy-Preis)

« Je dois dire qu’il n’y aura pas des dizaines de milliers de personnes dans un concert », a déclaré Mme Alroy-Preis, ajoutant qu’Israël enregistrait encore 6 000 nouveaux tests positifs par jour en moyenne, avec un taux de 7 % de positifs.

« Nous devons encore être prudents, nous sommes dans une phase critique et même si vous avez un passeport vert, cela ne signifie pas pour autant qu’il n’y a pas de coronavirus », a-t-elle déclaré en faisant référence au plan du gouvernement d’ouvrir une série de manifestations publiques aux détenteurs d’un certificat de vaccination.

La question de l’hésitation et du scepticisme à l’égard des vaccins est de plus en plus préoccupante, car la campagne de vaccination israélienne, la plus importante au monde, s’est ralentie ces dernières semaines.

Même s’il n’y aura pas de concerts de masse dans un premier temps, Israël envisage clairement d’utiliser un système de passeport vert et commencera à ouvrir le 23 février, ont déclaré les responsables.

Le vice-ministre de la Santé, Yoav Kisch, a déclaré qu’une série de lieux tels que des clubs de gym, des hôtels et des magasins de détail seront alors ouverts pour les détenteurs de laissez-passer, suivis d’une ouverture beaucoup plus importante deux semaines plus tard qui inclurait « des salles, des événements, des concerts et du sport », s’il n’y avait pas d’épidémie majeure.

S’adressant à la Treizième chaîne de télévision, M. Kisch a également exhorté le public à se faire vacciner dès maintenant, avertissant qu’il n’obtiendrait son passeport vert qu’après le deuxième vaccin.

« Ceux qui ne se font pas vacciner maintenant seront très contrariés quand, dans un mois, nous ouvrirons les stades de football, les salles de spectacle et les concerts et qu’ils devront faire la queue pour se faire vacciner », a-t-il déclaré.

La Treizième chaîne a également rapporté que le ministre des Finances Amir Peretz envisageait de donner aux vaccinés une « carte verte » qui inclurait des réductions et des offres spéciales, mais l’idée devait encore être approuvée par le Trésor.

Des parents et des enseignants israéliens protestent contre la lente réouverture du système éducatif par le gouvernement devant la maison du ministre de l’Education Yoav Galant, au Moshav Amikam, dans le nord d’Israël, le 12 février 2021. (Anat Hermony/Flash90)

Le passeport vert inclura éventuellement les personnes dont le test de dépistage du coronavirus s’est révélé négatif au cours des 48-72 heures précédentes, bien que cette question, ainsi que les ramifications juridiques de la limitation de l’accès de certaines personnes à certaines activités, soient encore en cours d’examen.

Les responsables ont déclaré à plusieurs reprises que le vaccin fonctionne comme prévu. M. Kisch a déclaré que les données du ministère de la Santé, qui devraient être publiées la semaine prochaine, montrent que le taux de réussite de 95 % obtenu par Pfizer/BioNTech lors de la troisième phase des essais est maintenant reproduit sur le terrain, cette fois-ci « auprès de millions de personnes ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...