Reuven Rivlin invite le prince héritier des Émirats pour une visite officielle
Rechercher

Reuven Rivlin invite le prince héritier des Émirats pour une visite officielle

Dans une lettre à Mohammed bin Zayed Al Nahyan, le président exprime l'espoir que les relations diplomatiques "feront progresser la région"

Le prince héritier d'Abu Dhabi  Mohammed ben Zayed Al Nahyane, gouvernant de facto des Émirats arabes unis, au Kremlin, à Moscou, en Russie, le 1er juin 2018. (Crédit : AP Photo/Pavel Golovkin, Pool)
Le prince héritier d'Abu Dhabi Mohammed ben Zayed Al Nahyane, gouvernant de facto des Émirats arabes unis, au Kremlin, à Moscou, en Russie, le 1er juin 2018. (Crédit : AP Photo/Pavel Golovkin, Pool)

Le président Reuven Rivlin a invité lundi le leader de facto des Émirats arabes unis à se rendre en Israël, après que les deux pays ont signé un accord de normalisation de leurs relations.

L’invitation de Reuven Rivlin au prince héritier de l’émirat d’Abu Dhabi, Mohammed ben Zayed Al-Nahyane, a été envoyée en arabe et est intervenue quelques jours après l’annonce d’un accord historique entre Israël et les Émirats arabes unis sur l’établissement de liens diplomatiques.

Il y invite le dirigeant émirati à visiter « Israël et Jérusalem et être notre invité d’honneur ». Alors qu’Israël considère la ville entière comme sa capitale, le monde arabe voit Jérusalem-Est comme la future capitale d’un État palestinien.

« En ces jours fatidiques, le leadership se mesure à son courage et à sa capacité à être révolutionnaire et clairvoyant », a écrit Rivlin, selon une traduction anglaise de la lettre fournie par son bureau.

Le Président Reuven Rivlin lors d’une conférence de presse à la Résidence du Président à Jérusalem, le 16 février 2020. (Flash90)

Le président a exprimé l’espoir que le nouvel accord de paix « contribuera à établir et à renforcer la confiance entre nous et les peuples de la région, une confiance qui favorisera la compréhension entre nous tous ».

« Une telle confiance, comme le démontre cet acte noble et courageux, fera avancer notre région et apportera le bien-être économique et la prospérité et la stabilité aux peuples du Moyen-Orient dans leur ensemble », a-t-il écrit.

« Je ne doute pas que les générations futures apprécieront la façon dont vous, les dirigeants courageux et sages, avez relancé le discours sur la paix, la confiance, le dialogue entre les peuples et les religions, la coopération et un avenir prometteur », a ajouté le président israélien.

Dans une allusion apparente au fait que les liens avec les EAU pourraient conduire à des relations diplomatiques avec d’autres États arabes, Reuven Rivlin a déclaré qu’il espérait que le développement « servira également de phare, éclairant la route à suivre pour les autres ».

Une lettre en arabe adressée par le président Reuven Rivlin à Mohammed bin Zayed Al Nahyan, le prince héritier des Émirats arabes unis, le 17 août 2020, l’invitant en Israël.

Le chef de l’État devait rencontrer le Premier ministre Benjamin Netanyahu plus tard dans la journée pour discuter des « développements diplomatiques et régionaux », selon une déclaration.

Auparavant, le chef du gouvernement avait fait savoir qu’Israël travaillait à établir des vols directs entre Tel-Aviv et les Émirats arabes unis en survolant l’Arabie saoudite.

Netanyahu a commenté certains des avantages attendus de la normalisation des liens avec les EAU lors de sa visite à l’aéroport Ben Gurion en compagnie de la ministre des Transports Miri Regev.

« Nous travaillons actuellement à la mise en place de vols directs au-dessus de l’Arabie Saoudite entre Tel Aviv et Dubaï », a-t-il indiqué, en précisant qu’il pensait qu’un accord serait conclu.

« Cela va changer l’aviation et l’économie israéliennes avec une énorme quantité de tourisme pour les deux parties et des investissements », a affirmé Netanyahu.

Israël n’a pas de liens formels avec l’Arabie Saoudite et les avions israéliens ne peuvent généralement pas survoler son territoire, bien que les deux pays auraient une coopération en coulisses sur certains sujets, en particulier la sécurité.

« Les Émirats sont très intéressés par des investissements massifs dans la technologie en Israël », a poursuivi Netanyahu, ajoutant que des produits bon marché fabriqués dans les zones de libre-échange émiraties seront disponibles pour les consommateurs israéliens.

« C’est un coup de pouce à l’économie israélienne qui profitera à chaque citoyen », a-t-il assuré.

Miri Regev a également soutenu que l’ouverture de liens diplomatiques avec les EAU est « une excellente nouvelle pour l’économie israélienne ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...