Israël en guerre - Jour 288

Rechercher

Rishi Sunak soutient l’offensive contre Gaza « en accord avec le droit international »

En visite de solidarité en Israël, le Premier ministre britannique a semblé être d'accord avec Herzog qui reproche à la BBC de ne pas avoir qualifié le Hamas de "terroriste"

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à droite, rencontrant le Premier ministre britannique Rishi Sunak, à Jérusalem, le 19 octobre 2023. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à droite, rencontrant le Premier ministre britannique Rishi Sunak, à Jérusalem, le 19 octobre 2023. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak a déclaré qu’il soutenait la guerre que mène Israël contre le groupe terroriste palestinien du Hamas tant qu’elle adhère au droit international, lors d’une visite à Jérusalem jeudi, dernier d’une série de dirigeants occidentaux à se rendre en Israël pour montrer leur soutien après les attaques meurtrières du 7 octobre.

Sunak et son gouvernement, a-t-il déclaré, « soutiennent absolument Israël pour qu’il se défende conformément au droit international, qu’il poursuive le Hamas, qu’il reprenne les otages, qu’il dissuade de nouvelles incursions et qu’il renforce sa sécurité sur le long-terme ».

« Je suis fier de me tenir à vos côtés, en tant qu’ami, dans les heures les plus sombres de l’histoire d’Israël », a déclaré Sunak au Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d’une allocution publique.

Netanyahu a prévenu qu’il s’agira d’une « longue guerre » et qu’Israël a besoin du « soutien continu » du Royaume-Uni pendant les hauts et les bas du conflit.

« Il y aura des hauts et des bas, des difficultés. »

Netanyahu a également qualifié la période qui a suivi les attentats du 7 octobre « d’heures les plus sombres d’Israël », établissant des comparaisons entre le Hamas – qui a tué plus de 1 400 personnes et en a enlevé au moins 203 autres lors d’une attaque sans précédent – et les nazis ainsi que le groupe terroriste l’État islamique (EI).

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, au centre, rencontrant le Premier ministre britannique Rishi Sunak, assis en face, à Jérusalem, le 19 octobre 2023 (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)

« Il y a 80 ans, Monsieur le Premier ministre, le monde civilisé vous a soutenu dans vos heures les plus sombres », a déclaré Netanyahu.

« Voici notre heure la plus sombre. C’est l’heure la plus sombre du monde. Nous devons nous serrer les coudes. »

« Nous devons les combattre ensemble tout comme le monde, le monde civilisé s’est uni pour combattre les nazis et s’est uni pour combattre le Hamas [sic], il doit maintenant se tenir aux côtés d’Israël alors que nous combattons et vaincrons le Hamas », a déclaré Netanyahu.

Au cours du massacre du 7 octobre, quelque 2 500 terroristes ont franchi la barrière frontalière israélienne, ont pénétré en Israël par voie terrestre, maritime et aérienne sous un déluge de milliers de roquettes et ont tué plus de 1 400 personnes, dont une grande majorité de civils.

Un soldat de l’armée regardant les destructions faites par les terroristes du Hamas au kibboutz Kfar Azza, à proximité de la frontière avec Gaza, le 15 octobre 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)

Six citoyens britanniques figurent parmi les victimes et neuf sont toujours portés disparus.

Israël a répondu par une campagne aérienne punitive sur Gaza et prépare une incursion terrestre visant à éliminer le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza depuis 2007.

La sympathie internationale à l’égard d’Israël a commencé à s’émousser à la suite de son offensive, et en particulier après les affirmations, depuis réfutées par Israël, selon lesquelles une frappe aérienne aurait tué des centaines de personnes dans un hôpital de Gaza cette semaine. Le ministère de la Santé de Gaza, dirigé par le groupe terroriste palestinien, a déclaré jeudi que 3 785 Palestiniens avaient été tués et près de 12 500 autres blessés au cours de la guerre.

Sunak n’a pas mentionné l’éradication du groupe terroriste palestinien du Hamas, que les dirigeants israéliens ont déclaré être le principal objectif de cette guerre.

Mercredi, le président américain Joe Biden s’est longuement exprimé à Tel Aviv sur la nécessité pour Israël de respecter les normes internationales dans sa guerre contre le Hamas.

 » Je sais que vous prenez toutes les précautions nécessaires pour éviter de blesser des civils, contrairement aux terroristes du Hamas, qui cherchent à mettre les civils en danger », a déclaré Sunak jeudi.

Le président Isaac Herzog, à droite, et le Premier ministre Rishi Sunak à la résidence présidentielle, à Jérusalem, le 19 octobre 2023. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)

« Nous reconnaissons également que le peuple palestinien est lui aussi victime du Hamas », a déclaré Sunak, ajoutant qu’il se félicitait de la décision d’Israël d’autoriser l’acheminement de l’aide humanitaire vers Gaza.

À la demande de Washington, Israël a déclaré mercredi qu’il autoriserait l’acheminement d’eau, de médicaments et de nourriture depuis l’Égypte vers le sud de la bande de Gaza. Israël a exhorté les habitants du nord de la bande de Gaza à se diriger vers le sud pour assurer leur sécurité avant l’incursion terrestre prévue.

Netanyahu et Sunak se sont rencontrés en privé pour une longue discussion au bureau du Premier ministre, puis ont fait venir leurs assistants avant de faire des déclarations publiques.

Sunak a également rencontré des familles de citoyens britanniques enlevés par le Hamas. L’ambassade britannique n’a pas voulu s’exprimer sur le nombre de citoyens britanniques dont on sait qu’ils sont aux mains du groupe terroriste palestinien.

Le ministre britannique des Affaires étrangères, James Cleverly, a été le deuxième ministre des Affaires étrangères à se rendre en Israël après l’assaut du 7 octobre. Il s’est rendu dans le sud d’Israël, où il a été contraint de se mettre à l’abri des tirs de roquettes.

Sunak a été légèrement mis sous pression plus tôt dans la journée lors d’une réunion avec le président Isaac Herzog.

Des corps gisant sur une route principale près du kibboutz Gevim, le 7 octobre 2023, suite à une attaque par des terroristes du Hamas. (Crédit : Oren Ziv/AFP)

« Nous pensons que la façon dont la BBC caractérise le Hamas est une déformation des faits », a déclaré Herzog.

La chaîne publique britannique refuse de qualifier le Hamas de « terroristes ».

« Nous avons affaire à l’une des pires organisations terroristes au monde, et je sais que dans les démocraties modernes comme la vôtre et la nôtre, vous ne pouvez pas intervenir directement. Mais parce que la BBC a un certain lien et qu’elle représente la Grande-Bretagne dans le monde entier, il doit y avoir un tollé pour qu’il y ait une correction, et que le Hamas soit défini comme un groupe terroriste », a insisté Herzog,

Nous devrions appeler les choses par leur nom – un acte de terrorisme perpétré par un groupe terroriste maléfique, le Hamas

« Qu’ont-ils besoin de voir d’autre pour comprendre qu’il s’agit d’une organisation terroriste atroce ? a demandé Herzog.

Sunak a semblé d’accord, répondant que  » nous devrions appeler les choses par leur nom – un acte de terrorisme perpétré par un groupe terroriste maléfique, le Hamas ».

« Je veux que vous sachiez que le Royaume-Uni et moi-même sommes à vos côtés », a déclaré Sunak après son atterrissage à Tel Aviv, en condamnant les « innommables et horribles actes de terrorisme » du Hamas.

Après avoir rencontré Netanyahu et Herzog, Sunak devrait se rendre dans un certain nombre d’autres capitales dans la région pour des entretiens sur la guerre.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.