Rivlin a rencontré la ministre australienne des Affaires étrangères
Rechercher

Rivlin a rencontré la ministre australienne des Affaires étrangères

Julie Bishop a rappelé l'importance de la coopération entre Israël et l'Australie, notamment dans le domaine de l'innovation

Le président Reuven Rivlin a rencontré Julie Bishop, la ministre australienne des Affaires étrangères, à la résidence présidentielle de Jérusalem, le 4 septembre 2016. (Crédit : Mark Neiman/GPO)
Le président Reuven Rivlin a rencontré Julie Bishop, la ministre australienne des Affaires étrangères, à la résidence présidentielle de Jérusalem, le 4 septembre 2016. (Crédit : Mark Neiman/GPO)

Le président Reuven Rivlin a rencontré dimanche la ministre australienne des Affaires étrangères, Julie Bishop, qui était en visite en Israël.

Le président l’a accueillie et a souligné que le lien entre les peuples australien et israélien était « très important pour nous en Israël. » Il a ajouté que l’amitié entre l’Australie et le peuple d’Israël était très appréciée.

« Nous affrontons de nombreux problèmes », a déclaré le président, qui a ensuite souligné l’importance de la coopération entre les deux paysdans le domaine de l’innovation et de la cyber-sécurité. « Nous coopérons grandement sur des sujets qui préoccupent l’ensemble du monde libre », a-t-il ajouté.

Il a souligné la contribution de l’Australie dans la région, et a évoqué l’importance du centenaire de la Première Guerre mondiale, appelé Anzac Centenary en Australie. « En tant qu’Israéliens, nous nous souvenons des militaires australiens, qui ont aidé le peuple juif à retourner dans sa patrie, ainsi que de la nécessité de coopérer avec tous les peuples vivant ici », a-t-il déclaré.

La ministre australienne des Affaires étrangères, Julie Bishop, pendant une visite à Yad Vashem, le musée mémorial de l’Holocauste, à Jérusalem, le 4 septembre 2016. (Crédit : Issac Harari/Flash90)
La ministre australienne des Affaires étrangères, Julie Bishop, pendant une visite à Yad Vashem, le musée mémorial de l’Holocauste, à Jérusalem, le 4 septembre 2016. (Crédit : Issac Harari/Flash90)

Rivlin a souligné qu’Israël faisait tout son possible pour reprendre les négociations avec les Palestiniens. « Malheureusement, les Palestiniens se tournent vers d’autres arènes pour débattre avec nous sur la scène internationale », a déclaré le président.

Il a souligné l’importance des relations bilatérales croissantes entre les deux pays. Rivlin a ajouté qu’il espérait pouvoir réorganiser son voyage en Australie, qui avait été reporté, dans un futur proche.

Julie Bishop, la ministre australienne des Affaires étrangères, a remercié le président pour son accueil chaleureux et a déclaré qu’elle était ravie de revenir en Israël.

« C’est une opportunité pour moi d’assurer que cette relation n’est pas prise pour acquise, que cette relation continuera à être nourrie par les deux parties, et qu’elle continuera à s’épanouir sur la base de valeurs communes », a déclaré Bishop.

Elle a noté que l’Australie s’était engagée aux côtés d’Israël dans des forums multilatéraux quand ils avaient « des partis-pris évidents, [étaient] discriminatoires, et que des résolutions injustes étaient avancées. »

Elle a également noté le rôle important de la communauté juive australienne, qui compte environ 120 000 membres, et « ajoute tant de richesses au tissu de la société australienne. »

Bishop a conclu en soulignant l’importance de la coopération et des partenariats bilatéraux.

« Notre relation a le potentiel pour entrer dans de nouveaux domaines d’entreprises, particulièrement dans le domaine de l’innovation où Israël est un leader mondial », a déclaré la ministre.

Elle s’est réjouie de la mise en place d’un « terrain d’atterrissage » à Tel Aviv pour les entreprises australiennes, « qui montre que nous avons tant à apprendre l’un de l’autre », a-t-elle déclaré.

Sur ce sujet comme sur bien d’autres, a-t-elle noté, « Israël et l’Australie continueront à travailler ensemble. »

Bishop et Rivlin ont discuté d’une large gamme de sujets, dont la stabilité de la région, du processus de paix, et d’autres défis mondiaux.

La ministre australienne a ensuite rencontré le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu rencontre la ministre australienne des Affaires étrangères Julie Bishop dans les bureaux du Premier ministre à Jérusalem, le 4 septembre 2016. (Crédit : Amos Ben-Gershom/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu rencontre la ministre australienne des Affaires étrangères Julie Bishop dans les bureaux du Premier ministre à Jérusalem, le 4 septembre 2016. (Crédit : Amos Ben-Gershom/GPO)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...