Rivlin reçoit les lettres de créance du nouvel ambassadeur de France
Rechercher

Rivlin reçoit les lettres de créance du nouvel ambassadeur de France

Le président a reçu les lettres de créance d'Eric Danon, ainsi que celles des Pays-Bas, de Lituanie, de Géorgie et de Slovénie en Israël

Le président Reuven Rivlin (à gauche) reçoit les lettres de créance du nouvel ambassadeur de France en Israël, Eric Danon, qui était accompagné de son épouse et de son fils de 14 ans. (Crédit : Mark Neiman/GPO)
Le président Reuven Rivlin (à gauche) reçoit les lettres de créance du nouvel ambassadeur de France en Israël, Eric Danon, qui était accompagné de son épouse et de son fils de 14 ans. (Crédit : Mark Neiman/GPO)

Le président israélien Reuven Rivlin a reçu jeudi les lettres de créance du nouvel ambassadeur de France, Eric Danon, qui était accompagné de son épouse Marie-Christine Dupuis-Danon et de l’un de ses fils âgé de 14 ans.

Le président a évoqué sa visite d’État à Paris en janvier. « Je garde un souvenir particulier de ma visite avec ma chère épouse Nechama et de l’hospitalité chaleureuse du président Macron et de la Première dame, et je les salue chaleureusement. Nous célébrons 70 ans de relations diplomatiques entre nos pays et nous avons toujours résolu tous les désaccords qui ont surgi, comme peuvent le faire de vieux amis. »

Le président a cependant attiré l’attention du nouvel ambassadeur français sur le fait que le Liban devait juguler le groupe terroriste chiite du Hezbollah ou bien faire face à la guerre.

« Au cours des dernières semaines, nous avons constaté que l’activité iranienne en Syrie et au Liban a augmenté. Le Liban porte la responsabilité souveraine de toute l’action du Hezbollah. Nous disons clairement au gouvernement libanais et à ses alliés dans le monde entier : l’agression du Hezbollah doit cesser avant que nous ne soyons entraînés dans un conflit dont ni le Liban ni Israël ne veulent. Israël ne tolérera pas les menaces à la sécurité de ses citoyens », a déclaré Rivlin à Eric Danon lors d’une cérémonie d’accréditation.

« Nous apprécions les efforts de la France en faveur de la sécurité régionale », a assuré le président, poursuivant, « avec les Iraniens, le Hezbollah construit des usines pour produire des missiles destinés à être tirés sur Israël, ce qu’Israël ne peut se permettre. Le gouvernement libanais ne peut invoquer le fait que ce n’est pas de sa responsabilité. Le Hezbollah fait partie du Liban, du gouvernement du Liban, du peuple libanais. »

La France a joué un rôle actif la semaine dernière en tentant de calmer les tensions après une série d’incidents entre Israël et le groupe terroriste soutenu par l’Iran.

L’ambassadeur de France a remercié le chef de l’État pour son accueil chaleureux et a déclaré : « La France s’efforce d’améliorer la situation dans la région et d’apporter stabilité et sécurité à tous ses habitants. Permettez-moi de vous assurer que je suis ici pour aider dans tous les aspects de nos relations bilatérales, pour maintenir les excellentes relations entre les pays, avec une attention particulière pour la sécurité de l’Etat d’Israël. »

Le président Rivlin a également reçu les lettres de créance des ambassadeurs des Pays-Bas, de Lituanie, de Géorgie et de Slovénie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...