Rupture du jeûne du Ramadan au musée juif de Belgique
Rechercher

Rupture du jeûne du Ramadan au musée juif de Belgique

250 invités de toutes religions et origines sont attendus à l’évènement organisé ce dimanche, à peine deux mois après la fin du procès de Mehdi Nemmouche

Le Musée juif de Belgique, à Bruxelles. (Crédit photo : Musée juif de Belgique / Facebook)
Le Musée juif de Belgique, à Bruxelles. (Crédit photo : Musée juif de Belgique / Facebook)

Le ramadan, mois sacré du calendrier musulman, a démarré hier, lundi 6 mai, pour la plupart des musulmans à travers le monde.

Ce dimanche 12 mai, le musée juif de Belgique, à Bruxelles, organisera un iftar, une soirée de rupture du jeûne, a annoncé le journal belge DH. 250 invités de toutes religions et origines sont ainsi attendus à l’évènement. (Réservation obligatoire auprès du musée : info@mjb-jmb.org)

« La soirée aura lieu le 12 mai, soit à peine deux mois après la fin du procès de Mehdi Nemmouche. Organisée pour la troisième année consécutive, elle a pour objectif de promouvoir les échanges interculturels et de faire se rencontrer des publics qui se côtoient peu », expliquait un communiqué des organisateurs de l’évènement.

Au programme de la soirée : un quizz sur les cultures juive et musulmane et un concert Gospel de près d’une heure de la chorale Vie Nouvelle, liée à l’église de la Nouvelle Jérusalem et composée de 20 chanteurs et chanteuses. Le repas servi sera casher et « typiquement marocain ».

L’évènement célébrera aussi la clôture de l’exposition « Leonard Freed. Photographier un monde en désordre ».

En mai 2014, le Musée juif de Belgique a été le théâtre d’un attentat mené par le terroriste français Mehdi Nemmouche, qui y a tué quatre personnes – Emanuel et Miriam Riva, Dominique Sabrier et Alexandre Strens.

L’homme a été condamné le 12 mars dernier à la réclusion criminelle à perpétuité.

Le musée a lui réouvert plus de trois ans plus tard, en 2017, avec une exposition sur le thème de l’immigration en Belgique.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...