Salaires des terroristes payés par l’AP : La Chambre des représentants américaine vote à l’unanimité pour couper l’aide
Rechercher

Salaires des terroristes payés par l’AP : La Chambre des représentants américaine vote à l’unanimité pour couper l’aide

Le Taylor Force Act doit encore être examiné par le Sénat

Taylor Force, 29 ans, étudiant en thèse à l’université Vanderbilt, a été tué le 8 mars 2016 dans une attaque terroriste à Jaffa. (Crédit : Facebook)
Taylor Force, 29 ans, étudiant en thèse à l’université Vanderbilt, a été tué le 8 mars 2016 dans une attaque terroriste à Jaffa. (Crédit : Facebook)

La Chambre des représentants des Etats-Unis a voté mardi à l’unanimité pour couper les fonds à l’Autorité palestinienne tant que continueront des paiements aux familles de terroristes palestiniens condamnés ou emprisonnés par Israël après des attentats.

La mesure doit encore être examinée par le Sénat, mais son adoption sans opposition illustre le consensus qui existe au Congrès, chez les démocrates et les républicains, sur le sujet.

Le texte demande au département d’Etat de stopper l’aide américaine aux Palestiniens tant que le secrétaire d’Etat n’aura pas certifié que l’Autorité palestinienne « a cessé les versements pour des actes terroristes contre des citoyens américains et israéliens » aux personnes emprisonnées après un procès ou qui sont mortes durant un attentat, ainsi qu’à leurs familles.

Ce vote intervient à la veille d’un discours du président américain dans lequel il devrait faire part de sa volonté de transférer l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem.

C’est un casus belli pour les Palestiniens et fait craindre une nouvelle escalade de la violence dans la région. Le Hamas a appelé à une journée de colère vendredi après la prière.

La proposition de loi est nommée en l’honneur de Taylor Force, un Américain de 28 ans tué lors d’un voyage en mars 2016 à Tel Aviv par un Palestinien de 21 ans de Cisjordanie, tué par la police.

Responsables israéliens et américains participent à une cérémonie d’hommage à Taylor Force, citoyen américain tué pendant une attaque terroriste au couteau à Jaffa, avant le rapatriement de son corps aux Etats-Unis, à l’aéroport international Ben Gurion, le 11 mars 2016. (Crédit : Flash90)

« L’Autorité palestinienne verse des salaires aux Palestiniens qui attaquent des innocents comme Taylor », a déclaré l’élu républicain Ed Royce, président de la commission des Affaires étrangères de la Chambre.

« Trop de familles en deuil s’endorment le soir en pensant à l’argent versé en récompense de la violence qui a tué leurs proches », a-t-il dit, dénonçant un système officiel d’ « incitation » à la haine et à la violence.

Israël dénonce régulièrement l’existence de compensations financières versées aux familles des terroristes, considérés comme des « martyrs » par l’Autorité palestinienne, et qui y voit pour sa part une « responsabilité sociale ».

En juin dernier, le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson avait affirmé que l’Autorité palestinienne avait accepté d’arrêter de rétribuer les familles des terroristes. Mais l’Etat hébreu avait alors exprimé son scepticisme sur ce dossier.

Ces paiements sont l’un des innombrables obstacles au moribond processus de paix au Proche-Orient.

Selon le site du département d’Etat, l’aide américaine à la Cisjordanie et à Gaza devrait être d’environ 251 millions de dollars en 2018.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...