Satellite Venμs : la coopération spatiale entre la France et Israël continue
Rechercher

Satellite Venμs : la coopération spatiale entre la France et Israël continue

Le nombre de sites observés par le satellite et sa caméra multi-spectrale est récemment passé de 108 à 123

Un rendu artistique du satellite Venus, premier satellite israélien de recherche environnementale qui s'est élancé le 2 août  2017. (Crédit : Agence spatiale israélienne)
Un rendu artistique du satellite Venus, premier satellite israélien de recherche environnementale qui s'est élancé le 2 août 2017. (Crédit : Agence spatiale israélienne)

Venμs est un mini-satellite d’observation de la Terre, développé par le Centre national d’études spatiales (CNES) et l’Agence spatiale israélienne (ISA).

L’engin, lancé en août 2017 à 720 km au-dessus de la Terre, est un outil de mesure du réchauffement de la planète.

Selon un article du site Aeromorning.com et sur la base de propositions scientifiques, le nombre de sites observés par le satellite et sa caméra multi-spectrale, qui dispose d’une résolution de 5 mètres, est récemment passé de 108 à 123.

Parmi les sites sélectionnés, on retrouve les principaux écosystèmes terrestres, naturels et cultivés.

Observés pendant deux ans et demi, tous les deux jours à angles de visée et heures de passage constants, les images les représentent dans douze bandes spectrales différentes, du bleu au proche infrarouge.

Les données recueillies par Venµs serviront ensuite à la communauté scientifique afin d’étudier une grande variété d’écosystèmes et de milieux.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...