Scarlett Johansson et Colin Jost accueillent leur premier enfant ensemble
Rechercher

Scarlett Johansson et Colin Jost accueillent leur premier enfant ensemble

Le couple a annoncé la naissance de leur enfant, Cosmo, quelques jours après avoir confirmé publiquement la grossesse de l'actrice juive

Yaakov Schwartz est le rédacteur adjoint de la section Le monde juif du Times of Israël

Scarlett Johansson avec son futur mari Colin Jost en 2019. (Crédit : Jordan Strauss/Invision/AP, Dossier)
Scarlett Johansson avec son futur mari Colin Jost en 2019. (Crédit : Jordan Strauss/Invision/AP, Dossier)

Scarlett Johansson et son mari Colin Jost ont accueilli leur premier bébé ensemble quelques jours seulement après avoir confirmé publiquement les rumeurs de grossesse de Johansson qui circulaient depuis des mois, a déclaré un représentant de Johansson au magazine People jeudi.

Jost, comédien de « Saturday Night Live », âgé de 39 ans, avait brièvement évoqué la grossesse de sa femme lors d’un sketch qu’il a joué plus tôt dans la semaine, avant de partager mercredi un post Instagram annonçant officiellement la naissance. « Ok ok on a eu un bébé », indique le post. « Il s’appelle Cosmo. Nous l’aimons beaucoup. »

Si le nouveau venu est le premier bébé que Johansson, 36 ans, a avec Jost, elle a également une fille, Rose, 6 ans, avec son ancien mari Romain Dauriac.

Demandant à ce que sa vie privée soit respectée, Jost a adressé, en plaisantant, les futures demandes de renseignements sur Cosmo à son partenaire du « Saturday Night Live », l’humoriste Michael Che.

Les films de Johansson ont rapporté plus de 14,3 milliards de dollars, et elle était l’actrice la mieux payée au monde en 2018 et 2019. Elle a joué aux côtés de Rachel Weisz dans « Black Widow », film Marvel sorti le mois dernier, et est également apparue dans « Jojo Rabbit » de Taika Waititi, ainsi que dans « Marriage Story », écrit et réalisé par Noah Baumbach.

La star de cinéma juive a fait les gros titres en 2014 lorsqu’elle s’est retirée de son rôle d’ambassadrice de l’organisation caritative britannique Oxfam après que l’ONG l’a critiquée pour avoir servi de porte-parole à l’entreprise israélienne SodaStream, qui avait à l’époque une usine en Cisjordanie.

Johansson a ensuite défendu avec véhémence SodaStream dans une interview avec l’Observer, affirmant qu’elle voyait l’usine, qui employait des Palestiniens et des Arabes israéliens, « comme un modèle pour une sorte de mouvement vers l’avant dans une situation apparemment impossible ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...