Se disant 1ère victime de la Shoah, la Pologne n’indemnisera pas les survivants
Rechercher

Se disant 1ère victime de la Shoah, la Pologne n’indemnisera pas les survivants

Varsovie écarte toute restitution de biens volés sous la Shoah, le Premier ministre estimant que ""nous étions les victimes les plus tuées pendant la Seconde Guerre mondiale"

Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki lors d'une conférence de presse avec le Chancelier allemand le 16 février 2018 à la Chancellerie de Berlin. (Crédit : AFP Photo/John MacDougall)
Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki lors d'une conférence de presse avec le Chancelier allemand le 16 février 2018 à la Chancellerie de Berlin. (Crédit : AFP Photo/John MacDougall)

VARSOVIE, Pologne (JTA) – Le Premier ministre polonais a déclaré que son gouvernement n’indemnisera pas les biens perdus pendant la Seconde Guerre mondiale, car, estime-t-il, les Polonais étaient les premières victimes de la guerre.

Le Premier ministre Mateusz Morawiecki a tenu ces propos samedi au « pique-nique patriotique », dans la ville de Pultusk, au centre de la Pologne.

« Nous étions les victimes les plus tuées pendant la Seconde Guerre mondiale, et nous n’accepterons jamais de payer qui que ce soit pour cette raison, quelle que soit la compensation », a déclaré Morawiecki.

Les autorités polonaises sont en train de restituer les biens d’avant-guerre ayant appartenu aux communautés juives, de rendre les cimetières juifs, les synagogues et autres biens liés à la communauté juive. Cette procédure ne s’applique pas aux biens privés. Les personnes peuvent soumettre une demande de restitution de biens ou pour une indemnité auprès des tribunaux polonais.

L’actuelle campagne pour les élections européennes et les élections législatives de cet automne en Pologne ont fait resurgir la question des restitutions.

Le 1er mai,  une marche d’organisations nationalistes a eu lieu à Varsovie, où les participants ont dit leur opposition aux restitutions. Ils ont épinglé sur leurs vêtement le nombre 447 barré. La « Loi 447 », appelée JUST, acronyme de Justice for Uncompensated Survivors Today, a été approuvée par le Congrès américain l’an dernier. Elle permet de garantir que les survivants de la Seconde Guerre mondiale – ou leurs héritiers – puissent être indemnisés pour leurs pertes, si cela n’a pas déjà été fait.

Signé par le président Donald Trump l’année dernière, il impose que le département d’Etat établisse un rapport chaque année sur les progrès réalisés dans 46 pays européens en matière de restitution des biens confisqués à tort pendant la Shoah, dont la Pologne. Ce rapport permettra d’observer comment chaque pays a résolu ce problème.

Durant la Seconde Guerre mondiale, 3 millions de Juifs polonais et près de 2 millions de citoyens polonais d’autres religions ont été tués.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...