Israël en guerre - Jour 147

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Sergent-chef Teshager Taka, 21 ans : « Ses amis devenaient sa famille »

Né en Éthiopie et résident de Jérusalem, il était à trois semaines de la fin de son service militaire à Tsahal lorsqu'il a combattu les terroristes à Kissufim le 7 octobre

Teshager Taka (Tsahal)
Teshager Taka (Tsahal)

Le sergent-chef Teshager Taka, 21 ans, a été tué le 7 octobre en combattant des terroristes qui ont attaqué le poste militaire de Kissufim à la frontière de Gaza, où il servait au sein du 51e bataillon de la Brigade Golani.

Taka, surnommé Benny ou Benyamin, était à trois semaines de la fin de son service militaire lorsque des terroristes ont fait irruption dans le poste, surprenant les troupes qui s’y trouvaient. Bien que n’ayant pas d’arme sur lui, il a réussi à en trouver une et à tuer deux terroristes avant d’être abattu, selon les témoignages.

Son action a permis de sauver la vie d’au moins un de ses compagnons d’armes.

Deuxième des six enfants de Derba et Ziva, Taka et sa famille ont quitté son Éthiopie natale pour s’installer en Israël alors qu’il n’avait que cinq mois. La famille a vécu à Rishon Lezion pendant plus de dix ans avant de s’installer à Jérusalem il y a quelques années.

Avant de rejoindre Tsahal, Taka a fréquenté l’académie militaire d’Erez à Beer Sheva, une décision prise, selon sa mère Ziva, « afin de contribuer autant que possible. Il était comme ça ».

« Tout a commencé par la question de savoir qui j’étais et où je voulais aller dans la vie. À l’académie, j’ai trouvé des réponses », a-t-il écrit dans une rétrospective de l’école, publiée en commémoration sur Instagram. « J’ai découvert ce que je voulais faire de ma vie. Faire autant de bien que possible. Donner en ayant le sentiment de recevoir. »

Ses amis et sa famille ont décrit Taka comme quelqu’un de toujours souriant et d’agréable à côtoyer.

« Notre Benny était très souriant, il riait toujours avec son grand sourire bien à lui », a déclaré Ziva. « Partout où il allait, il répandait la lumière et la joie. C’était un enfant avec un cœur énorme, le plus grand des cœurs ».

@eden.beru

“מַיִם רַבִּים לֹא יוּכְלוּ לְכַבּוֹת אֶת הָאַהֲבָה וּנְהָרוֹת לֹא יִשְׁטְפוּהָ” מלאך שלי ????️ 7.10 ???? #טשגרבנימיןטקה #חרבות_ברזל⚔️

♬ original sound – Eden Beru ????

« Il aimait la vie et les gens. Ses amis devenaient sa famille », a-t-elle ajouté.

Le cousin de Taka, Tigest Verga Taka, a confié au site d’information Mynet que Taka « aimait l’esprit de camaraderie de l’armée, la chaleur et l’atmosphère familiale ».

Le rabbin Shachar Aylin, un dirigeant de la communauté éthiopienne-israélienne du quartier de Katamonim à Jérusalem, s’est souvenu de Taka comme d’un « enfant innocent, un bon enfant. »

« Il avait toujours le sourire, il aimait ses amis, il était modeste. C’était aussi un bon élève », a déclaré Aylin.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.