Israël en guerre - Jour 150

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Sgt. Shir Biton, 19 ans : une secouriste bénévole qui rêvait de devenir médecin

Tuée en se battant contre les terroristes du Hamas qui ont infiltré la base de Tsahal à Nahal Oz, le 7 octobre dernier

Sgt. Shir Biton. (Crédit : Autorisation)
Sgt. Shir Biton. (Crédit : Autorisation)

La sergente Shir Biton, 19 ans, secouriste dans la division de Gaza, originaire d’Ashdod, a été tuée en combattant les terroristes du Hamas à l’avant-poste de Nahal Oz le 7 octobre dernier.

Lorsque les sirènes de roquettes ont retenti tôt ce samedi matin, Shir s’est précipitée vers l’abri et a informé ses parents que des terroristes étaient en train d’infiltrer la base.

« Je ne sais pas vraiment ce qui se passe ici, on le saura très vite, mais je vous aime et je vous préviendrai dès que tout sera rentré dans l’ordre », leur a-t-elle dit dans un message vocal envoyé depuis le téléphone de son amie.

Shir a été portée disparue pendant deux jours avant que ses parents ne soient informés que son corps avait été retrouvé. Ils ont appris par la suite qu’elle avait couru de l’abri à sa chambre sur la base, rencontrant et tuant un terroriste en chemin, puis qu’elle avait été tuée près de sa chambre par un autre terroriste qui s’était infiltré dans l’avant-poste.

Elle laisse derrière elle ses parents, Ori et Asaf, ainsi qu’un frère et une sœur, Liad et Aviya. Elle a été enterrée à Ashdod le 12 octobre.

Volontaire dévouée au service d’urgence du Magen David Adom, sa famille lui a confié que le rêve de Shir était d’étudier la médecine une fois son service militaire achevé. En son honneur, les parents de Shir ont décidé d’acheter une ambulance au MDA et de la lui dédier.

« Pendant cinq ans, Shir s’est portée volontaire au MDA, avant même d’être secouriste dans l’armée. Elle a tellement contribué au MDA que, même le week-end, lorsqu’elle rentrait chez elle [de l’armée], elle commençait par faire une garde au MDA, pour sauver des vies, et le reste venait seulement après », a indiqué sa mère, Ori, à la radio de l’armée.

« Nous avons choisi de lui rendre hommage en suivant son chemin et en gardant son esprit vivant à travers l’achat d’une ambulance qui continuera à sauver des vies et à être au service des autres, pour essayer un tant soit peu de perpétuer son rêve », a expliqué Ori.

Ori a confié à un site d’information local d’Ashdod que Shir était très satisfaite de son service militaire : « Sur toutes ses photos, on voit une jeune fille vraiment épanouie, joyeuse et qui s’amuse, elle était très heureuse. »

« Shir était une fille attachée à sa maison et à sa famille, toujours serviable, d’un grand soutien, une fille douce, très agréable et jamais en colère », a ajouté Ori. « Elle était très sociable, elle avait de nombreux cercles d’amis, à l’école, à l’armée, à la salle de sport et bien sûr au MDA. »

Son frère Liad a déclaré au site d’information que sa sœur « voulait consacrer sa vie à aider et à prendre soin des autres, c’était sa passion ». Il a ajouté qu’elle aimait aussi faire de la musculation et de la danse, une discipline qu’elle pratiquait régulièrement.

« Elle avait beaucoup de facettes », a indiqué Liad. « D’une part, elle était très intelligente et douce, et d’autre part, elle était très sociable, acceptée socialement, et c’était une véritable battante. »

Son père, Asaf, a déclaré au site d’information que Shir était déterminée à devenir médecin, malgré les difficultés que cela représentait en Israël.

« Nous avons beaucoup parlé du fait qu’être médecin en Israël n’est pas une perspective d’avenir des plus réjouissantes, mais elle n’avait qu’une idée en tête et faisait tout pour y parvenir : elle se dévouait sans compter à ses études, obtenant de très bonnes notes et passant avec brio ses examens de fin d’études », a-t-il déclaré.

Shir « était très calme, modeste et elle était très exigeante envers elle-même », a ajouté son père. « Cela se voyait dans tous les domaines de la vie où elle s’appliquait : elle n’était pas dupe, elle savait se défendre et n’abandonnait jamais. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.