Israël en guerre - Jour 252

Rechercher

Slovénie : Motion de l’opposition repoussant le vote reconnaissant l’État de Palestine

Le Parti démocratique slovène demande l'organisation d'un référendum consultatif sur le décret de reconnaissance, retardant ainsi le vote d'au moins un mois

Le Premier ministre slovène Robert Golob arrivant à un sommet de l'UE, à Bruxelles, le 18 avril 2024. (Crédit : Harry Nakos/AP)
Le Premier ministre slovène Robert Golob arrivant à un sommet de l'UE, à Bruxelles, le 18 avril 2024. (Crédit : Harry Nakos/AP)

L’opposition conservatrice en Slovénie a déposé une motion empêchant le vote sur la reconnaissance officielle de l’État de Palestine prévu mardi, dans la foulée de l’Espagne, de l’Irlande et de la Norvège, a annoncé lundi une porte-parole du Parlement.

Le Parti démocratique slovène (SDS) de l’ancien Premier ministre Janez Jansa demande l’organisation d’un référendum consultatif sur le décret de reconnaissance, retardant ainsi le vote d’au moins un mois.

Le Parlement doit désormais se prononcer sur cette proposition lors de sa prochaine séance du 17 juin et, si elle est rejetée – ce qui est très probable –, il pourra reprendre la procédure normale de vote sur l’État de Palestine, a priori le 8 juillet.

Le gouvernement slovène avait transmis la semaine dernière le décret pour approbation au Parlement, accélérant la procédure qui devait être à l’origine bouclée d’ici à la mi-juin.

Ce vote devait être une formalité : il suffit d’une majorité simple pour approuver le texte, or la coalition de centre-gauche au pouvoir à Ljubljana détient 51 sièges sur les 90 du Parlement.

Mais Janez Jansa, proche par le passé du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, est catégoriquement opposé à cette décision. Selon sa motion consultée par l’agence de presse STA, elle causerait « des dommages à long terme à la Slovénie en soutenant l’organisation terroriste du Hamas ».

Au contraire, le Premier ministre libéral Robert Golob assure qu’une telle reconnaissance « délivre un message de paix ». « Nous pensons que le moment est venu pour le monde entier d’unir ses efforts en vue d’une solution à deux États qui apportera la paix au Moyen-Orient », a-t-il souligné.

La semaine dernière, Israël avait dit espérer le rejet par le Parlement slovène de la recommandation gouvernementale pour reconnaître un Etat palestinien, « une récompense pour le Hamas », selon le gouvernement de Benjamin Netanyahu.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.