Israël en guerre - Jour 260

Rechercher

Smotrich annonce qu’il va abolir l’accord de libre-échange avec la Turquie

Le ministre des Finances déclare qu'il va soumettre un plan pour approbation au cabinet que le commerce avec la Turquie pourra reprendre si le prochain dirigeant, à Ankara, est "sain et qu'il ne hait pas Israël"

Le ministre des Finances et chef du parti HaTzionout HaDatit, Bezalel Smotrich, dirigeant une réunion de sa faction, à la Knesset, à Jérusalem, le 30 avril 2024. (Crédit: Oren Ben Hakoon/Flash90)
Le ministre des Finances et chef du parti HaTzionout HaDatit, Bezalel Smotrich, dirigeant une réunion de sa faction, à la Knesset, à Jérusalem, le 30 avril 2024. (Crédit: Oren Ben Hakoon/Flash90)

Israël va abolir l’accord de libre-échange qui avait été conclu avec la Turquie et imposera une taxe de 100% aux importations en provenance de Turquie en réponse à la décision prise par le président Tayyip Erdogan de stopper toutes les exportations vers Israël, a déclaré jeudi le ministre des Finances Bezalel Smotrich.

Un plan qui, a-t-il ajouté, va être présenté pour approbation au cabinet.

Le 3 mai, la Turquie avait déclaré qu’elle stoppait ses exportations en direction d’Israël en citant « la tragédie humanitaire qui ne cesse d’empirer » à Gaza. Mais le ministère du Commerce turc avait fait savoir que les entreprises avaient trois mois pour finaliser leurs commandes préexistantes via des pays tiers.

« L’annonce par Erdogan de l’arrêt des importations constitue une déclaration de boycott économique et elle est une violation grave des accords commerciaux internationaux auxquels la Turquie avait consenti », a dit Smotrich dans une déclaration.

Il a noté que ce plan resterait en vigueur tant qu’Erdogan serait au pouvoir. Le président turc a annoncé, au mois de mars, qu’il ne se présenterait pas à sa réélection à la fin de son mandat, en 2028.

Smotrich a ajouté que « si, à la fin du mandat d’Erdogan, les citoyens de la Turquie choisissent un leader qui est sain et qui ne hait pas Israël, alors il sera possible de relancer le commerce avec la Turquie ».

Le président turc Recep Tayyip Erdogan s’adressant aux médias lors d’une conférence de presse après la prière du vendredi midi, à Istanbul, le 3 mai 2024. (Crédit : Khalil Hamra/AP)

Selon le plan de Smotrich, tous les taux réduits de douane qui étaient applicables aux produits importés de Turquie, conformément aux dispositions présentes dans l’accord de libre-échange, seront abolis. En même temps, une taxe sera imposée sur tous les produits importés depuis la Turquie à un taux de 100% de la valeur des produits, en plus des taxes existantes.

Les ministères des Finances, de l’Économie et des Affaires étrangères pourront également prendre des initiatives visant à renforcer la production israélienne tout en diversifiant les sources d’importation, avec pour objectif de réduire la dépendance face à la Turquie.

L’Association israélienne des Fabricants a estimé que le plan de Smotrich était « une réponse convenable » à apporter aux dégâts économiques entraînés par la décision d’Erdogan – une décision qui, selon elle, doit avoir des conséquences pour le leader turc.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.