Strasbourg sous “cloche sécuritaire” pour l’hommage européen à Helmut Kohl
Rechercher

Strasbourg sous “cloche sécuritaire” pour l’hommage européen à Helmut Kohl

Benjamin Netanyahu sera ce week-end en France pour participer aux funérailles de l'ancien dirigeant allemand

Helmut Kohl, alors chancelier de l'Allemagne de l'Ouest, le 9 décembre 1989. (Crédit : Michel Frison/AFP)
Helmut Kohl, alors chancelier de l'Allemagne de l'Ouest, le 9 décembre 1989. (Crédit : Michel Frison/AFP)

La ville de Strasbourg, dans l’est de la France, sera placée sous une « cloche sécuritaire » samedi pour accueillir les personnalités invitées à l’hommage rendu à l’ancien chancelier allemand Helmut Kohl au siège du Parlement européen, ont annoncé jeudi les autorités locales.

Plus de 2 000 policiers et gendarmes ont été envoyés en renfort pour assurer la protection des dirigeants invités, a indiqué la préfecture.

Plus de 40 délégations européennes et étrangères sont annoncées, a indiqué le Parlement européen. Tous les dirigeants des états de l’Union européenne seront présents, hormis le Royaume-Uni, précise le protocole.

Les Etats-Unis ont dépêché l’ancien président Bill Clinton et la délégation russe sera conduite par le Premier ministre Dmitri Medvedev. Le Premier ministre d’Israël Benjamin Netanyahu est attendu, ainsi que des délégations du Qatar, d’Indonésie et de Chine.

La cérémonie durera deux heures, de 11h00 à 13h00 locales.

Antonio Tajani, président du Parlement européen, à Bruxelles, le 29 avril 2017. (Crédit : Thierry Charlier/AFP)
Antonio Tajani, président du Parlement européen, à Bruxelles, le 29 avril 2017. (Crédit : Thierry Charlier/AFP)

Le cercueil, recouvert de la bannière européenne, sera amené dans l’hémicycle porté par huit militaires allemands. Huit personnalités interviendront : le président du Parlement européen Antonio Tajani, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et le président du conseil européen Donald Tusk.

Un film « Helmut Kohl, un grand Européen » retraçant la vie de l’ancien chancelier sera ensuite projeté puis, « à la demande de la veuve », trois hommages seront rendus par l’ancien Premier ministre espagnol Felipe Gonzales, Bill Clinton et Dmitri Medvedev.

La chancelière allemande Angela Merkel et le président français Emmanuel Macron prononceront les deux dernières allocutions.

Tout le périmètre autour du siège du Parlement européen a été transformé en « zone rouge », interdite au public, et la circulation sur l’autoroute sera suspendue pendant les déplacements des délégations.

« Les Strasbourgeois ne verront rien de cet hommage, sauf à le suivre à la télévision », a confié un édile.

Le maire socialiste Roland Ries a tenté d’associer les Strasbourgeois, sans succès. Le président Macron avait accepté de participer samedi matin à une cérémonie sur la passerelle construite sur le Rhin reliant Strasbourg à la ville allemande de Kehl, mais cela s’est avéré impossible pour la chancelière. Le président Macron « ne pourra pas rester après la cérémonie […] mais il a promis de revenir à Strasbourg rapidement », a annoncé Ries.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...