Israël en guerre - Jour 202

Rechercher

Suspension de 4 policiers pour violences contre un Israélien et un ado palestinien

Les agents de la police des frontières ont été suspendus suite à des heurts avec des résidents d’implantations près de Shiloh, et à l’arrestation d'un Palestinien près de Jérusalem

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

La députée Otzma Yehudit, Limor Son Har Melech, se tenant devant un bulldozer sur un terrain près de l'implantation de Shiloh en Cisjordanie afin d'arrêter le déracinement des arbres par l'Administration civile du ministère de la Défense, le 15 février 2023. (Crédit : Bureau de Limor Son Har Melech)
La députée Otzma Yehudit, Limor Son Har Melech, se tenant devant un bulldozer sur un terrain près de l'implantation de Shiloh en Cisjordanie afin d'arrêter le déracinement des arbres par l'Administration civile du ministère de la Défense, le 15 février 2023. (Crédit : Bureau de Limor Son Har Melech)

Selon la police, quatre agents de la police des frontières ont été suspendus mercredi de leurs fonctions suite à l’arrestation violente d’un résident d’implantations en Cisjordanie et à la violente arrestation d’un Palestinien à un checkpoint près de Jérusalem.

Dans le premier incident, des agents de la police des frontières ont tenté d’arrêter un homme lors de manifestations contre le déracinement d’arbres plantés sans autorisation par un résident d’implantations, près de Shiloh.

Les images montrent les officiers poussant un homme au sol, un officier lui assénant des coups de pied et un autre le frappant. Plusieurs autres personnes sont violemment attrapées, selon la vidéo.

Trois officiers ont été suspendus suite à cet incident.

Dans le deuxième incident, des images partagées sur les réseaux sociaux ont montré un agent de la police des frontières ordonnant à un adolescent palestinien au poste de contrôle de Shuafat, à Jérusalem-Est, d’enlever sa chemise.

L’agent s’est ensuite approché du suspect et lui a donné un coup de poing, avant de le placer en détention.

Une femme palestinienne qui attendait au poste de contrôle dans une voiture, qui serait la sœur de l’adolescent, a tenté d’intervenir et a dû se confronter aux agents des forces de l’ordre.

Il n’a pas encore été communiqué de quoi l’adolescent est soupçonné.

Le chef de la police des frontières, Amir Cohen, a déclaré que ces incidents feraient l’objet d’une enquête et que, dans l’intervalle, les quatre officiers impliqués avaient été suspendus.

Cohen a déclaré que les « incidents inhabituels de violence ne sont pas conformes à l’esprit de la force ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.