Transfert de l’ambassade américaine : la décision n’est « pas facile », affirme Trump
Rechercher

Transfert de l’ambassade américaine : la décision n’est « pas facile », affirme Trump

Le président américain a confié à Israel Hayom qu'il y réfléchissait "très sérieusement"

L'ambassade américaine à Tel Aviv. (Crédit : Ori~/Wikimedia Commons/File)
L'ambassade américaine à Tel Aviv. (Crédit : Ori~/Wikimedia Commons/File)

Le président Donald Trump a dit vendredi réfléchir « très sérieusement » sur le transfert de l’ambassade américaine en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem, mais n’avoir pas pris de décision sur la question, dans un entretien publié par le quotidien Israel Hayom, de Sheldon Adelson, ami de Benjamin Netanyahu.

« J’étudie le sujet, et nous verrons ce qui se passera », dit-il dans cet entretien publié en hébreu sur le site internet du quotidien gratuit israélien.

Il souligne que la décision n’est « pas facile » et qu’il y réfléchit « très sérieusement ».

Trump avait promis pendant sa campagne de transférer la représentation américaine de Tel-Aviv à Jérusalem.

Il s’agirait d’une rupture avec la politique historique des Etats-Unis, qui est aussi celle de la grande majorité de la communauté internationale, et selon laquelle le statut de Jérusalem, également revendiquée par les Palestiniens comme capitale de de l’Etat auquel ils aspirent, doit se régler par la négociation.

En cas de transfert, le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a menacé de revenir sur la reconnaissance d’Israël par l’Organisation de libération de la Palestine, considérée par la communauté internationale comme représentant tous les Palestiniens. Une telle mesure de la part des Palestiniens renverrait l’effort de paix plus de 20 ans en arrière.

Yuli Edelstein, président de la Knesset, a rencontré au début du mois à Washington son homologue américain, Paul Ryan (représentant républicain du Wisconsin), président de la Chambre des représentants des Etats-Unis, dans l’espoir de rassembler des soutiens pour le déplacement de l’ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem, une promesse électorale du président Donald Trump.

La Maison Blanche a indiqué qu’elle pourrait revenir sur le déplacement de l’ambassade, mais les responsables israéliens ont continué à faire pression en faveur du déménagement, voyant ce geste comme une reconnaissance par son allié le plus important, longtemps recherchée, de Jérusalem comme étant la capitale d’Israël.

Pendant sa rencontre avec le président de la Chambre, Edelstein a déclaré à Ryan qu’il soutenait fermement le déplacement de l’ambassade américaine à Jérusalem, et qu’il espérait que cette mesure soit approuvée par un large soutien bipartisan au Congrès.

« La signification d’un large soutien au Congrès entraînera probablement un soutien mondial et régional » au déplacement de l’ambassade, a dit Edelstein à Ryan, selon un communiqué de presse du président de la Knesset.

« Si l’ambassade américaine est déplacée, je suis certain que d’autres pays déplaceront leurs ambassades dans la capitale » d’Israël, a ajouté Edelstein.

Cependant, dans le communiqué publié par Ryan, le président de la Chambre n’a pas fait mention du déplacement de l’ambassade à Jérusalem, et a souligné son « soutien inébranlable à la sécurité d’Israël et son droit inaliénable à l’autodéfense. »

Ryan a également remercié Edelstein pour son « engagement au renforcement de cette relation particulière » entre les Etats-Unis et Israël.

Edelstein a invité Ryan en Israël à la fin de leur rendez-vous. La dernière visite de Ryan en Israël remonte à avril 2016, où il faisait partie d’une délégation du Congrès.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...