Trois des sept blessés par le tir de roquette toujours hospitalisés
Rechercher

Trois des sept blessés par le tir de roquette toujours hospitalisés

Un bébé de 6 mois, une fillette de 12 ans et une femme de 60 ans, sont pris en charge, dans un état stable ; les autres membres de la famille ont déjà pu sortir de l'hôpital

Une habitation de la ville de Mishmeret, une ville du centre d'Israël, détruite dans une attaque à la roquette de la bande de Gaza, le 25 mars 2019 (Crédit : Service des Incendies et des secours)
Une habitation de la ville de Mishmeret, une ville du centre d'Israël, détruite dans une attaque à la roquette de la bande de Gaza, le 25 mars 2019 (Crédit : Service des Incendies et des secours)

Trois membres d’une même famille, blessés par la roquette lancée depuis Gaza dans la nuit, sont toujours hospitalisés.

Un bébé de six mois a été évacué vers l’hôpital Meir de Kfar Saba en observation, mais son état est stabke.

Une fillette de 12 ans a été prise en charge par le département d’orthopédie de l’hôpital Meir pour subir une intervention chirurgicale à la jambe, où un débris de roquette se serait logé.

Une femme de 60 ans a été hospitalisée à l’hôpital Beilinson de Petah Tikva pour des blessures légères dues aux éclats en etat de choix. Elle est prise en charge en traumatologie, dans un état stable.

Les autres membres de la familles ont déjà pu sortir de l’hôpital.

Un journaliste du quotidien britannique The Telegraph, a déclaré que la famille blessée par le tir de roquette lancé depuis Gaza ce matin sont des ressortissants britanniques.

« Robert et Susan Wolf, originaires de Londres, étaient avec leurs enfants et petits-enfants quand la roquette a frappé », a écrit Raf Sanchez sur Twitter.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...