Israël en guerre - Jour 260

Rechercher

Tsahal : Les 4 civils tués à Gaza seraient victimes de tirs ratés du Jihad islamique

3 enfants parmi les 25 victimes dans la bande de Gaza ; Tsahal montre des projectiles manquant leur cible et annule une attaque après avoir identifié des enfants à proximité

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Une roquette est tirée de Gaza City vers Israël, le 10 mai 2023. (Crédit : (Mahmud HAMS/ AFP)
Une roquette est tirée de Gaza City vers Israël, le 10 mai 2023. (Crédit : (Mahmud HAMS/ AFP)

Selon l’armée israélienne, au moins quatre Palestiniens tués lors des derniers combats dans la bande de Gaza, et parmi eux des enfants, seraient morts à la suite d’explosions provoquées par des tirs de roquettes ratés lancés par des terroristes palestiniens, et non par des frappes israéliennes.

Le contre-amiral Daniel Hagari, porte-parole de l’armée, a déclaré que sur les 507 roquettes lancées par le Jihad islamique palestinien sur Israël depuis jeudi matin, quelque 110 n’auraient pas atteint leur cible dans la bande de Gaza.

Dans l’un de ces incidents, mercredi soir, Rami Shadi Hamdan, 16 ans, et Ahmed Muhammad a-Shabaki, 51 ans, ont été tués lorsqu’une roquette ratée s’est abattue sur un quartier résidentiel de Beit Hanoun, dans le nord de la bande de Gaza, selon les estimations de Tsahal.

Dans un autre cas, mercredi, Layan Bilal Mohammad Abdallah Mdoukh, 10 ans, et Yazan Jawdat Fathi Elayyan, 16 ans, ont été tués dans la Vieille Ville lors d’un tir de roquette également raté, selon les estimations de l’armée.

Tsahal a publié jeudi matin une vidéo montrant le Jihad islamique lançant un barrage de roquettes sur Israël mercredi en fin de journée, avec plusieurs roquettes n’atteignant pas leur cible et atterrissant à Gaza.

Depuis le début de l’opération, connue sous le nom de Bouclier et Flèche, Israël a clairement indiqué qu’il éviterait de cibler les civils, même si au moins 10 personnes ont été tuées lors des premières frappes de l’armée qui visaient des membres importants du Jihad islamique. (Parmi eux se trouvaient les épouses et les enfants des commandants terroristes, ainsi que des voisins).

Le Jihad islamique posséderait des milliers de projectiles, dont la grande majorité serait constituée de roquettes ou de mortiers de faible qualité et de courte portée, dont le taux d’échec est relativement élevé, d’après les évaluations de l’armée.

Lors de la dernière escalade majeure avec le Jihad islamique, en août 2022, Tsahal a affirmé que les tirs de roquettes ratés avaient tué plus d’enfants palestiniens que les frappes israéliennes.

Les Palestiniens victimes des roquettes ratées du Jihad islamique dans la bande de Gaza, dans le sens des aiguilles d’une montre, en partant du haut à gauche : Ahmed Muhammad a-Shabaki, 51 ans, Rami Shadi Hamdan, 16 ans, Layan Bilal Mohammad Abdallah Mdoukh, 10 ans, Yazan Jawdat Fathi Elayyan, 16 ans. (Crédit : Réseaux sociaux)

Selon le ministère de la Santé, dirigé par le Hamas, il y aurait eu au moins 25 morts à Gaza depuis qu’Israël a lancé son offensive surprise mardi matin, et des dizaines de blessés. Ce chiffre comprend à la fois des terroristes visés par Israël et des civils, ainsi que des civils qui auraient été tués par des tirs de roquettes du Jihad islamique.

Par ailleurs, jeudi matin, Tsahal a publié une vidéo et un clip audio montrant des officiers de l’armée de l’air israélienne annulant une frappe sur une cible du Jihad islamique, après avoir identifié des enfants dans la zone.

L’opération Bouclier et Flèche a débuté par l’assassinat de trois hauts responsables du Jihad islamique. Un autre officier supérieur a été tué lors d’une frappe tôt jeudi.

Le groupe terroriste a réagi en tirant des centaines de roquettes sur des villes israéliennes, dont certaines ont causé des dégâts matériels dans le sud d’Israël mercredi en fin de journée.

Des maisons, des bâtiments et des voitures ont été touchés par des éclats de roquettes ou par la chute de missiles d’interception israéliens dans des villes comme Sderot, Ashkelon et Netivot, certaines roquettes ayant réussi à percer les défenses aériennes d’Israël.

Aucun blessé n’a été signalé, mais plusieurs personnes ont nécessité des soins pour des blessures subies alors qu’elles tentaient de se mettre à l’abri, ou en raison de l’anxiété causée par les impacts à proximité.

Les tirs de roquettes ont atteint Tel Aviv et Beer Sheva.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.