Tsahal: un bombardement nocturne a visé le « métro » du Hamas sous Gaza
Rechercher

Tsahal: un bombardement nocturne a visé le « métro » du Hamas sous Gaza

L'armée a déclaré que 160 avions ont largué 450 missiles sur 150 cibles, alors que les troupes au sol en Israël frappaient les terroristes qui les attaquaient

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

L’armée a déclaré que 160 avions, volant simultanément, ont mené une attaque massive sur un réseau de tunnels creusés par le groupe terroriste du Hamas sous la ville de Gaza vers minuit, dans la plus grande frappe israélienne depuis le début des combats en début de semaine.

Selon Tsahal, au cours de cette campagne aérienne, qui a duré près de 40 minutes, quelque 450 missiles ont été largués sur 150 cibles dans le nord de Gaza. L’armée indique qu’elle s’efforce toujours de déterminer l’étendue des dégâts causés aux infrastructures souterraines, qui, selon le porte-parole de Tsahal, Hidai Zilberman, constituaient un « atout stratégique » pour le Hamas, et le nombre de terroristes tués lors de cette opération.

En plus de la frappe aérienne, les chars, les canons d’artillerie et les fantassins israéliens à la frontière de Gaza ont effectué des barrages d’accompagnement sur les terroristes du Hamas sortis de ce que les Israéliens ont surnommé « le métro de Gaza » pendant l’assaut pour attaquer les cibles israéliennes, indique Zilberman.

Il a précisé que l’artillerie et l’infanterie sont restées du côté israélien de la frontière et n’ont pas fait d’incursion terrestre dans la bande de Gaza, malgré les affirmations contraires antérieures de l’armée qui ont propagé des informations erronées dans les organes de presse du monde entier. Le porte-parole a déclaré que l’armée enquêtait sur l’origine de ce « problème de communication ».

Au total, quelque 500 obus d’artillerie – dont des fusées éclairantes et des explosifs – ainsi que 50 obus de chars, ont été tirés au cours de ce bombardement ultérieur. Les Palestiniens de Gaza ont fait savoir que la frappe israélienne a duré plus d’une heure et a fait un certain nombre de victimes, bien qu’aucun décompte exact n’ait été communiqué pour le moment.

Une unité d’artillerie de Tsahal à la frontière Israël-Gaza, dans le sud d’Israël, le 13 mai 2021. (Gili Yaari / Flash90)

Zilberman a ajouté que l’opération est le fruit d’une importante quantité de renseignements et d’une planification minutieuse. L’armée a diffusé des séquences vidéo (ci-dessous) illustrant ses préparatifs pour l’attaque et certaines des frappes réelles sur le réseau de tunnels que Tsahal appelle « le métro ».

Le porte-parole de Tsahal a déclaré que tout au long de la matinée de vendredi, l’armée avait mené de nouvelles attaques contre des cibles du Hamas et du Jihad islamique palestinien dans la bande de Gaza, en particulier sur des installations de production de roquettes et d’autres équipes opérant les missiles guidés antichar.

Vendredi matin, le ministère de la Santé de Gaza dirigé par le Hamas, a déclaré que le nombre total de morts était de 115 Palestiniens, dont 27 enfants. Ces chiffres mis à jour ne semblent pas inclure toutes les personnes tuées lors de l’attaque nocturne de Tsahal. Israël soutient que la plupart des individus tués à Gaza sont des membres de groupes terroristes ou, dans certains cas, ont été tués roquettes palestiniennes égarées, notamment plusieurs enfants.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...