Ukraine: l’envoyé israélien « choqué » par l’hommage rendu aux collabos nazis
Rechercher

Ukraine: l’envoyé israélien « choqué » par l’hommage rendu aux collabos nazis

Réagissant à la décision de nommer 2019 l’année de Stepan Bandera, Joel Lion a dit que la glorification de criminels antisémites n’aide pas à lutter contre la xénophobie

Stepan Bandera, personnalité ukrainienne de la Seconde guerre mondiale et leader d'un mouvement nationaliste d'indépendance qui avait encouragé à "détruire" les Juifs (Crédit : Wikimedia)
Stepan Bandera, personnalité ukrainienne de la Seconde guerre mondiale et leader d'un mouvement nationaliste d'indépendance qui avait encouragé à "détruire" les Juifs (Crédit : Wikimedia)

L’ambassadeur d’Israël en Ukraine a protesté contre l’hommage d’une région locale pour un collaborateur de l’Allemagne nazi.

Dans un communiqué publié mardi, l’ambassadeur Joel Lion a condamné la décision de la région de Lviv de faire de 2019 l’année de Stepan Bandera.

Lion a écrit qu’il était « choqué » par cette décision.

« Je ne peux pas comprendre comment la glorification de personnes directement impliquées dans d’horribles crimes antisémites aide à lutter contre l’antisémitisme et la xénophobie », a-t-il écrit.

Lviv avait déjà une grande statue de Bandera, qui a collaboré pendant un certain temps avec les nazis qui occupaient le territoire qui est maintenant l’Ukraine. On pense qu’il a dirigé des troupes qui ont tué des milliers de Juifs. Kiev et plusieurs autres villes ont de rues à son nom.

Bandera a été assassiné par un agent du KGB à Munich en 1959.

Autrefois considéré par les autorités ukrainiennes comme illégitime pour servir de modèles nationaux à cause de leurs crimes de guerre contre les Juifs et les Polonais, lui et d’autres anciens collaborateurs sont maintenant largement reconnus comme des héros patriotiques.

Le ton très dur de Lion tranche avec la retenue habituelle d’Israël pour condamner ce phénomène. La semaine dernière, il s’était déjà exprimé sur le sujet.

En 2017, l’ancien ambassadeur en Ukraine, Eliav Belotzercovsky, avait qualifié la glorification des collaborateurs comme « un problème ».

La semaine dernière, Lion a décrit les héros nationalisets du pays « comme une horreur historique pour les Juifs ».

Des personnes comme Bandera et Roman Shukhevych sont largement perçus comme « des héros qui ont combattu pour l’indépendance de l’Ukraine, mais nous les voyons comme des meurtriers de Juifs », a déclaré Lion dans un entretien avec une radio locale.

« Nous devrions ouvrir un dialogue entre nous pour voir que nous pouvons discuter ouvertement de cette période difficile de l’histoire parce que ces questions se dresseront toujours dans le dialogue entre l’Ukraine et Israël. C’est un dialogue vraiment nécessaire », a déclaré Lion.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...