Rechercher

Un Arabe israélien abattu à Jérusalem-Est dans un conflit familial présumé

Le quadragénaire est la dernière victime de la vague de violences qui touche la communauté arabe et qui a déjà fait plus de 60 morts, cette année

Photo d'illustration : Des agents de police près de la Vieille Ville de Jérusalem, le 19 décembre 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Photo d'illustration : Des agents de police près de la Vieille Ville de Jérusalem, le 19 décembre 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Un quadragénaire a été abattu à Jérusalem-Est, vendredi soir, alors qu’une vague criminelle incessante continue à balayer la communauté arabe israélienne.

L’homme, un résident du quartier Jabel Mukaber à Jérusalem-Est, a été probablement tué dans le cadre d’un conflit opposant deux familles, a indiqué la presse israélienne.

L’homme n’a pas été identifié. Il n’y aurait pas eu d’autres blessés.

La police a ouvert une enquête et elle recueille actuellement des éléments de preuve.

La fusillade a eu lieu peu avant 22 heures. Les secours du Magen David Adom, appelés sur les lieux, ont retrouvé l’homme inconscient et dans un état critique.

Il a été emmené à l’hôpital Shaare Zedek où sa mort a été prononcée.

Selon le groupe Abraham Initiatives, une association non-gouvernementale qui se consacre aux luttes contre les violences dans la communauté arabe, plus de 60 Arabes et Palestiniens ont été tués dans des violences ou dans des circonstances criminelles au sein de l’État juif, la plus grande partie dans des échanges de coups de feu.

Jeudi, un homme a été abattu et sept autres ont été blessés par des tirs à Rahat, une ville bédouine du sud du pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...