Un cas de Zika découvert en Israël
Rechercher

Un cas de Zika découvert en Israël

La ville de Rishon Lezion pulvérise des insecticides pour éviter la propagation du virus

Des moustiques Aedes aegypti, qui transmettent entre autres virus le Zika, dans un laboratoire de l'Institut de sciences biomédicales de l'université de Sao Paulo, au Brésil, le 8 janvier 2016. (Crédit : AFP/Nelson Almeida)
Des moustiques Aedes aegypti, qui transmettent entre autres virus le Zika, dans un laboratoire de l'Institut de sciences biomédicales de l'université de Sao Paulo, au Brésil, le 8 janvier 2016. (Crédit : AFP/Nelson Almeida)

La municipalité de Rishon Lezion pulvérisait dimanche des pesticides autour de la maison d’une personne porteuse du dangereux virus Zika, a annoncé Ynet.

Le ministère de la Santé a prévenu la municipalité, située dans le centre d’Israël, que ce geste était nécessaire pour empêcher la propagation de la maladie aux voisins du patient, selon l’article.

Aucune précision n’a été donnée sur le patient. Jusqu’à présent, 10 cas de Zika ont été confirmés en Israël.

La ville pulvérise des insecticides sur une zone de 4 000 mètres carrés, pour un coût de dizaines de milliers de shekels, a annoncé Ynet.

Le virus Zika est transmis par la piqûre du moustique Aedes aegypti, qui transmet également la dengue, la fièvre jaune, et le virus du chikungunya. Il est nommé d’après une forêt ougandaise, où il a été découvert en 1947, et est fréquent en Asie et en Afrique. Il a commencé à se répandre plus largement en mai, quand une épidémie a été annoncée au Brésil.

Le ministère de la Santé israélien recommande aux femmes enceintes d’envisager d’annuler leurs voyages dans des pays contaminés par le virus, en raison d’un lien démontré entre le Zika et la microcéphalie fœtale.

Cette condition entraîne une petitesse anormale de la tête du fœtus et un développement cérébral incomplet.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...