Israël en guerre - Jour 192

Rechercher

Un chef de l’EI tué en Syrie dans une frappe américaine

Selon le Centcom, aucun civil n'a été tué dans cette opération mais les forces de la coalition internationale, menée par les Etats-Unis, font état d'un civil blessé

Des passants et des hommes armés se rassemblent autour d'un corps sur le site d'une attaque de drone dans la ville de Bzaah près d'al-Bab dans le gouvernorat d'Alep en Syrie, le 7 juillet 2023. (Crédit : Bakr ALKASEM / AFP)
Des passants et des hommes armés se rassemblent autour d'un corps sur le site d'une attaque de drone dans la ville de Bzaah près d'al-Bab dans le gouvernorat d'Alep en Syrie, le 7 juillet 2023. (Crédit : Bakr ALKASEM / AFP)

Un chef du groupe jihadiste Etat islamique (EI) a été tué en Syrie dans une frappe américaine menée à l’aide d’un drone, a indiqué dimanche le commandement militaire américain au Moyen-Orient (Centcom).

Ce raid, effectué vendredi dans l’est de la Syrie, a entraîné la mort d’Oussama al-Muhajer, a indiqué le patron du Centcom, le général Michael Kurilla, cité dans un communiqué.

« Nous avons clairement fait savoir que nous restons engagés à défaire l’EI à travers la région », a dit le général Kurilla.

« L’EI demeure une menace, pas seulement pour la région mais aussi au-delà », a-t-il ajouté.

Selon le Centcom, aucun civil n’a été tué dans cette opération mais les forces de la coalition internationale, menée par les Etats-Unis, font état d’un civil blessé.

La frappe « a été menée par les mêmes (drones américains) MQ-9 qui avaient (…) été harcelés par l’aviation militaire russe », selon la même source.

Des passants et des hommes armés se rassemblent sur le site d’une attaque de drone dans la ville de Bzaah près d’al-Bab dans le gouvernorat d’Alep en Syrie, le 7 juillet 2023. (Crédit : Bakr ALKASEM / AFP)

Jeudi, des avions militaires russes avaient harcelé des drones américains prenant part à des opérations contre l’EI, selon le Pentagone. Il s’agissait selon la même source du second incident de cette nature en moins de 24 heures.

En 2014, les Etats-Unis ont mis sur pied une coalition internationale pour lutter contre l’EI qui s’était emparé de vastes territoires en Syrie et en Irak à la faveur notamment de la guerre en Syrie, déclenchée en 2011.

La défaite du « califat » de l’EI en Syrie a été proclamée en 2019, mais la coalition est restée dans le pays pour lutter contre des cellules jihadistes qui continuent d’y opérer.

La Russie s’est engagée militairement dans la guerre en 2015 pour soutenir les forces du président syrien Bachar al-Assad, l’aidant à regagner de vastes pans de territoire.

La conflit en Syrie, où plusieurs puissances et des groupes jihadistes sont impliqués, a fait depuis 2011 près d’un demi-million de morts, ravagé les infrastructures et déplacé des millions de personnes.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.