Un cofondateur du BDS affirme que le but de l’organisation est la fin d’Israël
Rechercher

Un cofondateur du BDS affirme que le but de l’organisation est la fin d’Israël

Selon Omar Barghouti, si le but de l’organisation était atteint, Israël cesserait d’exister

Omar Barghouti donne une interview dans la ville de Ramallah, en Cisjordanie, le 10 mai 2016. (Crédit : AP Photo/Nasser Nasser)
Omar Barghouti donne une interview dans la ville de Ramallah, en Cisjordanie, le 10 mai 2016. (Crédit : AP Photo/Nasser Nasser)

Omar Barghouti, cofondateur de la campagne Boycott, désinvestissement et sanctions (BDS), a déclaré dans une récente interview pour le Gazan Voice Podcast que, si le but de l’organisation était atteint, Israël cesserait d’exister, a rapporté sur son site l’American Jewish Congress.

« Si les réfugiés retournent chez eux comme le réclame le mouvement BDS, si nous mettons fin au régime d’apartheid d’Israël et si nous mettons fin à l’occupation des terres occupées en 1967, y compris Jérusalem, que restera-t-il du régime sioniste ? Telle est la question. Sur quoi les deux États seront basés ? », a-t-il déclaré.

S’exprimant en arabe à une audience de Gaza, il a ajouté : « Le droit international et le droit au retour ? Il n’y aura pas d’État sioniste tel que celui dont nous parlons [l’Israël actuel]. Il y aura deux États : un démocratique pour tous ses citoyens ici [la Palestine], et un démocratique pour tous ses citoyens, là-bas [Israël]. La minorité palestinienne deviendra une majorité palestinienne de ce qu’on appelle aujourd’hui Israël. »

Le BDS a réussi à s’implanter au fil des années à l’étranger et particulièrement en Europe.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...