Un conflit sur le budget arrête le cours de conversion de l’armée
Rechercher

Un conflit sur le budget arrête le cours de conversion de l’armée

L’armée se plaint de ne pas avoir reçu 20 millions de shekels pour couvrir les frais du programme Nativ de 2015 et annule le cours à venir

Le Rabbin Josh Ahrens qui montre comment mettre les téfilin lors d'un cours de conversion à Sofia, en Bulgarie (Crédit : Dianna Cahn/JTA)
Le Rabbin Josh Ahrens qui montre comment mettre les téfilin lors d'un cours de conversion à Sofia, en Bulgarie (Crédit : Dianna Cahn/JTA)

L’armée a annoncé lundi qu’elle suspendrait son cours de conversion au judaïsme si apprécié à cause de contraintes budgétaires.

La décision intervient dans un conflit difficile entre le ministère de la Défense et celui du Trésor sur le budget de l’armée pour 2015-2016.

Des centaines de soldats, pour la plupart des proches non juifs d’immigrants juifs de l’ancienne Union Soviétique, entrent dans le système de conversion de l’armée chaque année. Des centaines ont fini avec succès le programme et se sont convertis au judaïsme devant le tribunal rabbinique de l’armée.

Le programme de l’armée, appelé Nativ, est le seul système de conversion reconnu par l’Etat dans le pays qui ne soit pas contrôlé par le rabbinat en chef dominé par les Haredi.

Le chef des ressources humaines de l’armée, le major général Hagai Topolansky, a organisé lundi une réunion entre les officiels en chef de l’armée pour les ressources humaines, a annoncé la deuxième chaîne d’information. La rencontre s’est conclue avec l’annonce que le prochain cours Nativ, qui devait commencer en septembre, avait été annulé.

Selon l’armée, le Trésor a refusé de transférer les 20 millions de shekels (4,7 millions d’euros) nécessaires pour couvrir le budget du programme en 2015. Les cours déjà commencés en 2015 avaient été financés par d’autres budgets du ministère de la Défense, déclarent des officiels.

Le programme Nativ est financé séparément du budget général de la défense.

« Chaque année, il y a une saga sur cette histoire », a déclaré un officiel du ministère de la Défense. « C’est allé trop loin. Si l’argent n’est pas transféré, le cours de septembre, et ceux sui suivent, n’auront simplement pas lieu ».

« L’armée croit en l’importance du cours Nativ et fait tout ce qu’elle peut pour le conserver, malgré l’échec de transfert des fonds promis [pour le programme] », a déclaré le porte-parole de l’Unité. « Les cours qui ont actuellement lieu pourront continuer jusqu’à leur fin [déjà prévue] ».

Le ministère des Finances n’a pas répondu immédiatement à l’annonce de l’armée.

L’assistant du ministère de la Défense Eli Ben Dahan, un ancien directeur du tribunal rabbinique, semblait avoir un ton plus optimiste que l’armée. « Je suis certain que la question du budget sera résolue et que le cours Nativ continuera à accueillir des candidats à la conversion », a-t-il déclaré, selon le site internet Arutz Sheva.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...