Israël en guerre - Jour 227

Rechercher

Un destroyer américain abat plusieurs missiles qui visaient « potentiellement » Israël

Trois missiles sol-sol et plusieurs drones "se dirigeant potentiellement vers des cibles en Israël" et lancés par les rebelles houthis au Yémen ont été abattus depuis la mer Rouge

Le navire d'assaut amphibie USS Bataan traverse la mer Rouge, le 8 août 2023. (Crédit : Mass Communication Specialist 3rd Class Riley Gasdia/US Navy, via AP)
Le navire d'assaut amphibie USS Bataan traverse la mer Rouge, le 8 août 2023. (Crédit : Mass Communication Specialist 3rd Class Riley Gasdia/US Navy, via AP)

Un destroyer américain « opérant dans le nord de la mer Rouge » a abattu jeudi trois missiles sol-sol et plusieurs drones « se dirigeant potentiellement vers des cibles en Israël » et lancés par les rebelles houthis au Yémen, a annoncé le Pentagone.

Aucun blessé n’est à déplorer parmi les marins de l’USS Carney ni parmi les civils au sol « à notre connaissance », a précisé lors d’une conférence de presse le porte-parole du ministère de la Défense américain, le général Pat Ryder.

Le navire patrouillait en mer Rouge dans le cadre de la présence militaire renforcée des États-Unis dans la région, décidée par Joe Biden après le déclenchement le 7 octobre de la guerre entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas, qui a déjà fait plusieurs milliers de morts.

Selon le général Ryder, les missiles sont probablement tombés au large après leur interception.

« Nous ne pouvons pas affirmer avec certitude ce que ces missiles ciblaient, mais ils ont été lancés du Yémen, et se dirigeaient vers le nord, le long de la mer Rouge », a-t-il précisé.

Les Houthis, soutenus par l’Iran, ont pris le contrôle de la capitale yéménite Sanaa en 2014, déclenchant une guerre contre les forces gouvernementales qui a causé des centaines de milliers de morts et des millions de déplacés, plongeant le pays dans l’une des pires crises humanitaires au monde.

Illustration : Les partisans des rebelles houthis soutenus par l’Iran du Yémen portant un faux missile alors qu’ils manifestent dans la capitale Sanaa pour dénoncer une frappe aérienne signalée par la coalition dirigée par l’Arabie saoudite sur une prison dans le nord du pays tenu par les rebelles, le 21 janvier 2022. (Crédit : Mohammed Huwais / AFP)

L’interception de ces drones et missiles intervient dans un contexte de craintes accrues par Washington d’une implication directe de Téhéran dans le conflit entre Israël et le Hamas.

En Irak, des attaques de drones contre les forces américaines et la coalition internationale en Irak ont été « déjouées » mercredi et les engins « abattus », faisant des blessés légers, ont indiqué les autorités militaires américaines. Des factions armées irakiennes proches de l’Iran ont menacé ces derniers jours de s’en prendre aux intérêts américains en Irak en raison du soutien de Washington à Israël.

Le ministre de la Défense américain, Lloyd Austin, avait annoncé samedi l’envoi par les États-Unis d’un second porte-avions en Méditerranée orientale, afin de « dissuader les actions hostiles contre Israël ou tout effort visant à élargir cette guerre ».

Mardi, le Pentagone a en outre fait savoir qu’environ 2 000 membres de l’armée américaine avaient été placés en état d’alerte pour un éventuel déploiement au Moyen-Orient en soutien à Israël. Un porte-parole de la Maison Blanche avait toutefois précisé dans la foulée qu’il s’agissait avant tout d’un « signal de dissuasion » et non de troupes de combat.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.