Un dirigeant de Cisjordanie intervient pour un Palestinien renvoyé après avoir sauvé des victimes de terrorisme
Rechercher

Un dirigeant de Cisjordanie intervient pour un Palestinien renvoyé après avoir sauvé des victimes de terrorisme

Le président du conseil régional de Har Hebron exhorte Israël à délivrer un permis de travail à l’homme qui s’est précipité pour aider la famille d’un rabbin assassiné

Yochai Damari avec le Palestinien qui a aidé la famille Mark après l'attentat du 1er juillet 2016 dans laquelle le rabbin Miki Mark a été tué. (Crédit : Conseil régional de Har Hebron)
Yochai Damari avec le Palestinien qui a aidé la famille Mark après l'attentat du 1er juillet 2016 dans laquelle le rabbin Miki Mark a été tué. (Crédit : Conseil régional de Har Hebron)

Un Palestinien qui a sauvé les enfants d’un rabbin de Cisjordanie après l’attaque terroriste mortelle qui l’a tué a été licencié de son travail, selon le président du Conseil régional de Har Hebron.

Dans un post publié dimanche sur Facebook, Yochai Damari a déclaré que l’homme était à présent sans emploi en raison de l’opposition palestinienne à ses actions, et qu’il devrait être aidé par Israël.

« Je l’ai rencontré et il m’a demandé de l’aider afin de supprimer tout obstacle l’empêchant de recevoir un permis de travail », a écrit Damari. Un tel permis lui permettrait d’être employé en Israël.

Le rabbin Miki Mark a été assassiné le 1er juillet dans une attaque à main armée. Son épouse Chava a été sérieusement blessée, et deux de leurs enfants adolescents ont aussi été blessés.

Le sauveteur palestinien et son épouse, qui habitent dans la région de Hébron, ont aidé les membres survivants de la famille Mark à fuir leur véhicule retourné et ont administré les premiers soins avant que les secours n’arrivent sur place.

בשבוע שעבר ציינו חודש ימים להירצחו של יקירנו הרב מיכי מרק הי"ד.בתוך החושך של הפיגוע, פעלו שני תושבים ערבים וסייעו בחיל…

Posted by ‎יוחאי דמרי‎ on Sunday, 7 August 2016

A présent, a écrit Damari, Israël doit au couple de l’aide pour trouver du travail.

Le président du Conseil régional de Har Hevron, Yochai Damari (autorisation)
Le président du Conseil régional de Har Hevron, Yochai Damari (autorisation)

« Cette semaine, j’ai écrit une lettre au ministre de la défense [Avigdor Liberman], lui demandant de l’aide pour obtenir un permis de travail pour eux deux. Je les ai rencontrés, je suis conscient des difficultés, mais je pense que dans une affaire comme celle-ci, c’est notre obligation en tant que nation juive de montrer nos remerciements aux personnes qui se sont comportées correctement et ont agi comme il est attendu d’eux dans une situation comme celle-ci », a écrit Damari.

« Particulièrement en ce moment, nous devons renforcer les forces positives et envoyer un message clair, que le comportement positif normal nous [Israël] mènera aussi à nous comporter normalement et positivement », a-t-il écrit.

Le Palestinien avait ensuite déclaré à la télévision israélienne qu’il ne savait pas que la voiture avait été touchée par une attaque, et qu’il pensait que la famille avait eu un accident de la route.

Le rabbin Miki Mark, assassiné dans une attaque terroriste le 1er juillet 2016. (Crédit : Facebook)
Le rabbin Miki Mark, assassiné dans une attaque terroriste le 1er juillet 2016. (Crédit : Facebook)

« Au début, j’ai pensé que c’était un accident. J’ai ouvert la porte, ce qui était difficile parce que la voiture était retournée », a déclaré l’homme à la Deuxième chaîne. « La fille criait à l’intérieur de la voiture, ‘Ils nous tuent’, donc je lui ai juste dit de ne pas avoir peur, et que tout irait bien. »

Il a raconté que son épouse, qui est médecin, a tenté de contenir l’hémorragie de la blessure abdominale de l’adolescente pendant qu’il appelait une ambulance.

« Elle leur disait en anglais, ‘n’ayez pas peur, nous sommes ici pour vous aider’ », a-t-il déclaré.

Après avoir réussi à ouvrir l’une des portes, l’homme a dit avoir sorti Tehila Mark, 14 ans, de la voiture endommagée.

L’homme a déclaré avoir ensuite sorti de la voiture Pedaya Mark, 15 ans, et a tenté de le calmer.

« J’ai pris le garçon dans mes bras. Je lui ai donné de l’eau et j’ai mis de l’iode, et j’ai juste continué à lui dire que tout irait bien, a-t-il dit. Ça ne m’intéressait pas que ce soit une attaque terroriste ou un accident, ce n’est pas pertinent. Ce sont des personnes, des enfants, qui ont besoin d’aide, et si je peux aider, je les aiderai. »

« La fille m’a dit ‘Dieu a envoyé un arabe pour nous aider’ », a-t-il ajouté.

La police israélienne recherche des preuves sur la scène d'une attaque  qui a tué un Israélien, le rabbin Miki Mark,  et blessé trois membres de sa famille, au sud de Hébron, le 1er juillet 2016. (Crédit : AFP/Hazem Bader)
La police israélienne recherche des preuves sur la scène d’une attaque qui a tué un Israélien, le rabbin Miki Mark, et blessé trois membres de sa famille, au sud de Hébron, le 1er juillet 2016. (Crédit : AFP/Hazem Bader)

Répondant sur Facebook à un commentaire qui appelait à « tuer ces salauds arabes », la sœur de Chava Mark, Yisca, a rapidement souligné que c’était un couple palestinien qui avait aidé la famille.

« Je dois vraiment vous dire que les premiers sur place étaient un couple arabe qui a sauvé les membres de ma famille, a donné les premiers soins et a appelé l’ambulance, a-t-elle écrit. Je pense que nous devrions utiliser le terme ‘terroristes’ et pas ‘arabes’, parce que tous les arabes ne sont pas des terroristes, et je dis ça par expérience. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...