Un drone des rebelles Houthis frappe une école d’Arabie saoudite
Rechercher

Un drone des rebelles Houthis frappe une école d’Arabie saoudite

L'attaque intervient 3 jours après que la coalition menée par Ryad contre la rébellion menée par l'Iran a dit avoir cessé ses raids au Yemen pour permettre un règlement du conflit

A titre d'illustration : Un drone en vol. (AP Photo/Hatem Moussa)
A titre d'illustration : Un drone en vol. (AP Photo/Hatem Moussa)

Un drone lancé par les rebelles Houthis s’est écrasé sur une école en Arabie saoudite dimanche, selon l’agence officielle, en dépit des efforts diplomatiques pour obtenir un cessez-le-feu.

Cette frappe, dans la province d’Asir (sud), n’a pas fait de victimes, selon l’agence officielle SPA, qui cite les autorités de la défense.

Des photos diffusées par l’agence montrent le toit éventré d’un bâtiment ainsi que ce qui semble être les débris d’un drone.

L’attaque intervient trois jours après que la coalition menée par l’Arabie saoudite contre la rébellion soutenue par l’Iran a déclaré avoir cessé ses raids au Yemen pour permettre un règlement pacifique du conflit.

Mais peu après cette annonce jeudi, l’agence étatique yéménite Saba annonçait que huit civils avaient été tués et 27 autres blessés lors de frappes imputées aux rebelles Houthis.

Les efforts diplomatiques ont redoublé pour trouver une solution au conflit au Yémen qui oppose les forces loyales au pouvoir – appuyé par Ryad – et les rebelles – soutenus par l’Iran – qui contrôlent la majeure partie du nord du pays, dont la capitale Sanaa.

Le conflit, déclenché en 2014 par la prise de Sanaa par les Houthis, a fait des dizaines de milliers de morts selon des organisations humanitaires, et des millions de déplacés.

Plus des deux-tiers des 30 millions d’habitants, confrontés à des risques accrus d’épidémies et de famine, dépendent de l’aide internationale. C’est, selon l’ONU, actuellement la pire crise humanitaire au monde.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...