Rechercher

Un drone a parcouru 30 km en Israël avant d’être détecté par Tsahal – Hezbollah

Des responsables du groupe terroriste affirment que le drone a échappé à la surveillance frontalière ; un quotidien libanais publie une carte de l'itinéraire présumé du drone

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des personnes marchant près d'une réplique de drone dans un musée de guerre géré par le Hezbollah dans le village de Mlita, au sud du Liban, le 19 février 2022. (AP Photo/Mohammed Zaatari)
Des personnes marchant près d'une réplique de drone dans un musée de guerre géré par le Hezbollah dans le village de Mlita, au sud du Liban, le 19 février 2022. (AP Photo/Mohammed Zaatari)

Des sources du Hezbollah ont affirmé mardi qu’il a fallu une demi-heure à l’armée israélienne pour se rendre compte qu’un drone lancé par le groupe terroriste libanais la semaine dernière avait pénétré dans l’espace aérien israélien, le temps que le dispositif aérien parcoure une trentaine de kilomètres.

Des sources « bien informées » du Hezbollah ont déclaré au journal libanais Al Akhbar que le drone de modèle Hassan – apparemment nommé d’après Hassan al-Laqis, un commandant du Hezbollah qui aurait été tué par des tireurs israéliens en 2013 – a été lancé vendredi à 11 h 40.

La source a affirmé que le drone a réussi à contourner les systèmes de surveillance et d’alerte préventifs à la frontière, ainsi que le système de défense aérienne du Dôme de fer peu après.

« L’ennemi n’a pu détecter le [drone] qu’à 12h10, après qu’il a parcouru une trentaine de kilomètres… et est arrivé dans la zone de Rosh Pina, près de la ville de Safed », aurait déclaré la source.

Cette affirmation serait erronée. En effet, l’armée a activé des alarmes dans plusieurs communautés de la Haute Galilée et du sud du plateau du Golan à 11h52, et dans une autre zone de la Galilée à 11h58, après qu’un missile d’interception du Dôme de fer a été lancé sur l’appareil.

L’armée n’a pas spécifié quand et où l’armée de l’air a initialement identifié le drone.

Selon l’armée israélienne, des hélicoptères et des avions de chasse ont été envoyés pour abattre le drone, après que le missile d’interception n’a pas atteint sa cible.

La source du Hezbollah a affirmé que les avions de chasse F-16 se déplaçaient trop rapidement pour pouvoir détecter le drone, petit et lent.

Bien que l’efficacité du Dôme de fer contre les drones ait été prouvée dans le passé, il semblerait que le modèle Hassan soit trop petit pour être correctement identifié par le radar du système.

L’armée israélienne annoncé à 12h47 que l’armée avait perdu le contact avec le drone peu de temps après avoir lancé un missile d’interception, et ont mis une heure et demie à confirmer que l’appareil était retourné dans l’espace aérien libanais « quelques minutes » après avoir été identifié.

Le journal a publié une carte (ci-dessus) qui montrerait l’itinéraire du drone à travers l’espace aérien israélien. Le Hezbollah a affirmé vendredi que le drone avait survolé l’espace aérien pendant environ 40 minutes.

Le groupe terroriste a déclaré que l’appareil était en mission de reconnaissance, mais il n’a pas été précisé s’il avait enregistré des images lorsqu’il se trouvait dans l’espace aérien israélien. Les spécifications exactes du modèle Hassan restent floues.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...