Un énorme gisement de gaz découvert en Méditerranée ?
Rechercher

Un énorme gisement de gaz découvert en Méditerranée ?

La nouvelle réserve pourrait contenir 252 milliards de mètres cubes de gaz, selon l’estimation de Isramco Negev et Moddin Energy

Le champ de gaz naturel de Tamar, au large d'Ashkelon. (Crédit : Moshe Shai/Flash90)
Le champ de gaz naturel de Tamar, au large d'Ashkelon. (Crédit : Moshe Shai/Flash90)

Un groupe d’exploration du gaz israélien, mené par les compagnies Isramco Negev et Modiin Energy, a annoncé dimanche avoir trouvé des signes d’une réserve massive de gaz naturel dans les eaux territoriales israélienne en Méditerranée, de taille comparable au champ Tamar.

La réserve, estimée contenir environ 252 milliards de mètres cubes de gaz, a été révélée dans le rapport des ressources des compagnies.

« Nous sommes excités par le potentiel révélé par la découverte de gaz dans les licences Daniel est et ouest. Le potentiel est d’une taille significative, qui, s’il se réalise, pourrait représenter une compétition pour les réserves existantes, et améliorer la sécurité énergétique du pays », a déclaré Ron Maor, président de Modiin Energy.

« Avec nos partenaires, nous allons forer pour tester les champs potentiels dès que possible. Nous espérons que l’Etat d’Israël encouragera une activité future dans les réserves de gaz potentiels dans les champs Daniel est et ouest », a-t-il ajouté.

L’annonce de dimanche intervient à la suite de la signature le mois dernier par le Premier ministre Benjamin Netanyahu d’un accord controversé avec des compagnies gazières pour développer les champs Tamar et Leviathan.

Netanyahu n’a pu signer cet accord qu’en invoquant une clause jamais utilisée auparavant qui permet de surmonter une règle anti-trust contre l’accord en le déclarant sujet de sécurité nationale.

L’accord a ouvert la voie à un consortium comprenant Noble Energy et le groupe Delek pour commencer les travaux pour extraire le gaz du massif champ Leviathan, qui contiendrait environ 623 milliards de mètres cubes de gaz, et devrait transformer le pays en centrale énergétique de la région.

Beaucoup de militants et de politiciens ont combattu l’accord, qui serait selon eux profondément imparfait et qui créerait un monopole sur le marché du gaz, qui mènerait à des prix plus élevés pour les consommateurs israéliens.

Les militants ont sobrement réagi à la nouvelle découverte annoncée dimanche, déclarant que « bien que la nouvelle d’un potentiel de réserve gazière est bonne, elle est toujours loin d’être nommée comme une ‘découverte’. »

Le rapport « est basé sur des données d’études sismiques uniquement et pas sur de vrais résultats de forage », selon un communiqué d’une organisation représentant plusieurs groupes militants. Le communiqué appelle « le public, les investisseurs et les preneurs de décision à attendre le résultat des ces puits nouvellement découverts, et à éviter des décisions hâtives avant que les faits ne soient clarifiés. »

Raoul Wootliff a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...