Rechercher

Un enseignant d’une école juive de Melbourne inculpé en possession de pornographie pédophile

Le Bialik College a indiqué avoir réuni les preuves sur l'ordinateur de l'homme

Un homme devant son ordinateur. Illustration. (Crédit : Pixabay)
Un homme devant son ordinateur. Illustration. (Crédit : Pixabay)

SYDNEY, Australie — La police de l’état de Victoria a arrêté un enseignant d’une école juive de Melbourne après la découverte supposée par son précédent employé – également une école juive – de pornographie infantile et de photographies prises subrepticement sur un ordinateur qu’il avait utilisé.

« Les enquêteurs ont inculpé un homme suite à une enquête portant sur des vidéos de pornographie pédophile et sur des incidents d »upskirting’ survenus dans une école des faubourgs de l’est de la ville », a indiqué un porte-parole de la police à JTA jeudi, affirmant que les incidents présumés ont eu lieu entre 2014 et 2017.

L' »Upskirting » désigne des photos indécentes de l’entrejambe prises à la dérobée et sans consentement préalable des victimes.

L’homme de 52 ans, dont l’identité n’a pas été révélée, a été inculpé pour avoir réalisé et produit de la pornographie infantile, a fait savoir le porte-parole. Le suspect est employé au Mount Scopus Memorial College et travaillait au Bialik College.

Le Bialik College a indiqué dans une déclaration avoir trouvé les preuves en résultat de sa « politique active de protection des enfants et des procédures en place, dont des inspections et des procédures d’induction et de contrôle robustes ».

« Récemment, une vérification effectuée sur d’anciens équipements informatiques ont mené à la découverte de ce matériel », a fait savoir le communiqué. « L’école a immédiatement notifié la police de l’état de Victoria, l’Institut de l’enseignement de l’état et l’employeur actuel de l’enseignant ».

Le rabbin James Kennard, principal du Mount Scopus Memorial College, a affirmé à JTA que le professeur a été immédiatement et jusqu’à nouvel ordre suspendu. La police a par ailleurs indiqué qu’il n’y avait pas d’allégations attestant de contacts directs entre le suspect et les enfants, ce qui a été confirmé par le Bialik College dans son communiqué.

« La police de l’état de Victoria a informé qu’il n’y a pas de d’infraction présumée liée à d’éventuels contacts », a dit Kennard.

« Naturellement, la sécurité de nos élèves est notre plus forte priorité », a-t-il ajouté. « Comme toujours, nous avons recommandé aux élèves qui ont pu se sentir victimes d’un comportement inapproprié ou qui ont pu assister à une activité suspecte de le faire savoir à la police. »

Jeremy Stowe-Lindner, principal du Bialik College, a expliqué que l’école a averti les parents, les anciens élèves et les membres du personnel de cette arrestation et qu’elle s’est adressée particulièrement aux élèves qui avaient suivi les cours de ce professeur.

« Nous plaçons un très fort niveau de confiance dans nos professeurs, présents et passé, et nous sommes profondément choqués et perturbés par cette situation », a-t-il indiqué à JTA.

Le suspect sera présenté à la Cour des Magistrats de Melbourne le 10 août.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...