Un footballeur uruguayen s’excuse pour sa photo d’anniversaire à Auschwitz
Rechercher

Un footballeur uruguayen s’excuse pour sa photo d’anniversaire à Auschwitz

Rodrigo Zalazar a publié une photo de lui avec des emojis festifs sur les rails qui mènent au camp de concentration en Pologne, où il joue dans un club de foot

Capture d'écran d'une publication Instagram publiée puis effacée par Rodrigo Zalazar. (Crédit : JTA)
Capture d'écran d'une publication Instagram publiée puis effacée par Rodrigo Zalazar. (Crédit : JTA)

RIO DE JANEIRO (JTA) — Un footballeur uruguayen a présenté ses excuses après avoir déclenché un scandale pour s’être souhaité un joyeux anniversaire avec une photo prise à Auschwitz.

Rodrigo Zalaza a édité un cliché de lui-même devant le camp de concentration nazi avec des émojis festifs et l’a publié sur son compte Instagram. La photo a été prise le 12 août, quand Zalazar a eu 20 ans.

Zalazar, qui joue actuellement pour le club polonais Korona Kielce, a effacé sa publication. Dans un message vidéo diffusé sur son compte Instagram, qui compte près de 15 000 followers, il s’est exprimé dans un anglais haché, semblant lire un communiqué.

« Il n’était pas dans mon intention d’insulter les victimes des camps de concentration. Je ne savais pas exactement où je me tenais quand j’ai pris la photo. J’ai honte de mon action parce que je sais désormais ce qui s’est passé derrière ce portail. Je veux m’excuser auprès de ceux qui se sont sentis offensés par mon action. »

Il a également dit qu’il ferait un don à la « fondation pour la mémoire d’Auschwitz ».

Dans la photo, on pouvait le voir debout sur les rails utilisés pour faire circuler les wagons emplis des victimes de la Shoah vers le camp du sud de la Pologne. Le musée qui gère le site a récemment rappelé aux visiteurs de ne pas prendre de photos ni de selfies dans ces lieux délicats comme les rails, où les pièces où des gens ont été tués.

Rodrigo Zalazar est né en Espagne mais a obtenu la nationalité uruguayenne par ses parents. Ce milieu de terrain, fils d’un footballeur uruguayen à la retraite, Jose Zalazar, a représenté la nation d’Amérique du sud dans l’équipe internationale des moins de 20 ans.

A LIRE : Un artiste épingle les selfies tout-sourire au mémorial de la Shoah de Berlin

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...