Un grand nettoyage bénévole des plages et de la mer prévu vendredi
Rechercher

Un grand nettoyage bénévole des plages et de la mer prévu vendredi

Cette initiative, prévue en méditerranée, à la mer Morte, au Lac de Tibériade et à leurs environs visent à prôner de nouvelles réserves marines et à lutter contre les déchets

Des plongeurs volontaires aident à collecter des ordures de la mer méditerranée. (Crédit : Dov Greenblatt, Société pour la protection de la nature en Israël)
Des plongeurs volontaires aident à collecter des ordures de la mer méditerranée. (Crédit : Dov Greenblatt, Société pour la protection de la nature en Israël)

Un nettoyage massif des plages et de la mer aura lieu vendredi avec pour objectif d’attirer l’attention des politiciens sur la nécessité de mieux protéger la vie marine.

Des milliers de bénévoles aideront à collecter des ordures, depuis Rosh Hanikra, à l’extrême nord du pays, à Ashkelon, sur la côte sud de la méditerranée. Des nettoyages auront aussi lieu sur les plages d’Eilat, dans le sud d’Israël, et dans le Lac de Tibériade et à ses alentours.

Une centaine de stations d’information seront installées le long des parcours variés.

L’initiative commencera dès huit heures du matin et continuera l’après-midi, conformément aux directives relatives au coronavirus imposées par le ministère de la Santé.

Des plongeurs volontaires aident à ramasser des ordures dans la mer méditerranée. (Crédit : Dov Greenblatt, Société pour la protection de la nature en Israël)

La Société pour la protection de la nature en Israël, l’Autorité de la nature et des parcs israélienne, le ministre de la Protection environnementale, les groupes Life and Environment, Green Course, Zalul, EcoOcean, le mouvement des scouts, l’ambassade américaine en Israël, des représentants de l’Union européenne, des groupes divers et les autorités locales conjugueront leurs efforts.

Un porte-parole de la Société pour la protection de la nature a expliqué que la campagne visait à influencer les décisionnaires pour qu’ils établissent un plus grand nombre de réserves marines, qu’ils interdisent le plastique à usage unique sur les plages et qu’ils sanctionnent davantage la pollution.

Pour avoir davantage d’informations sur cet événement, rendez-vous ici (en hébreu).

Une jeune tortue piégée par un sac en plastique vert en « jute », photographiée au centre de sauvetage et de réhabilitation des tortues marines d’Israël. (Capture d’écran de YouTube / Direction de la Nature et des Parcs, Israël)

Environ huit millions de tonnes de plastique sont jetées dans la mer chaque année dans le monde entier.

Presque trois-quarts des ordures retrouvées dans les eaux israéliennes, en méditerranée et dans la mer Morte, sont des morceaux de sacs et autres contenants en plastique, selon le rapport national de contrôle des déchets marins pour l’année 2019, qui a été publié le 14 octobre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...