Rechercher

Un homme abattu à Lod – la piste de la vengeance privilégiée

La victime, âgée de 30 ans, était un employé de la ville ; la fusillade serait le résultat d’un "conflit familial au sein de la communauté arabe"

Des médecins sur les lieux d’une fusillade à Lod, où un jardinier de 30 ans a été abattu, le 11 octobre 2022. (Courtoisie)
Des médecins sur les lieux d’une fusillade à Lod, où un jardinier de 30 ans a été abattu, le 11 octobre 2022. (Courtoisie)

Un homme de 30 ans a été abattu mardi à Lod, dans le centre du pays.

La piste de la vengeance est pour l’heure privilégiée.

Sabri Musrati était déjà mort lorsque les services de secours du Magen David Adom sont arrivés sur les lieux. La victime présentait de graves blessures par balle.

Musrati était, semble-t-il, assis à l’intérieur de son véhicule lorsque des hommes armés se sont arrêtés à sa hauteur et ont ouvert le feu, a indiqué le quotidien Maariv. La victime a tenté de s’échapper avant de s’effondrer sur la route, où elle est morte.

La police a indiqué avoir ouvert une enquête et être à la recherche de suspects dans les environs.

Cette fusillade pourrait être une vengeance suite à la mort de Marwan Wachwach en août dernier, a suggéré la station de radio publique Kan, qui a ajouté qu’un conflit entre familles avait coûté la vie à plusieurs personnes ces deux dernières années.

Musrati était jardinier pour la municipalité de Lod.

La ville a publié une déclaration exprimant son chagrin et expliquant que la fusillade était le résultat d’un « conflit familial au sein de la communauté arabe ».

Le maire de Lod, Yair Revivo, a demandé au Premier ministre Yair Lapid d’envoyer des policiers réservistes dans sa ville afin de lutter contre la criminalité. Il a également demandé l’aide du service de sécurité du Shin Bet.

« La police est à bout et n’a pas les moyens de faire face à cette criminalité, en plus du terrorisme nationaliste qui frappe Jérusalem et la Judée-Samarie », a déclaré Revivo, utilisant le nom biblique de la Cisjordanie.

Selon le groupe Abraham Initiatives, qui effectue un suivi des violences au sein de la communauté arabe, 89 Arabes ont trouvé la mort dans des homicides en Israël depuis le début de l’année.

Les communautés arabes ont connu une recrudescence des violences ces dernières années, à la faveur d’une montée du crime organisé et de la prolifération d’armes illégales.

L’équipe du Times of Israel a contribué à la rédaction de cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...